Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'idée de Rand Hindi pour une France numérique : qu'elle devienne la nation de l’Intelligence Artificielle

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L'ex-premier minitre et candidat à la pimaire pour la présidentielle 2017 Alain Juppé, le député PS frondeur Christian Paul, la PDG de la Française des Jeux Stéphane Pallez... Le G9+ (fédération d’anciens élèves de grandes écoles) a interrogé 140 influenceurs français sur la manière dont la France devait se saisir de la révolution numérique. Le but : mettre le digital au coeur de la campagne présidentielle de 2017. L'association a retenu 100 propositions, qui seront publiées dans un livre intitulé "2017 : 100 idées pour une France Numérique". Nous vous livrons en exclusivité six de ces tribunes. Cinquième épisode avec le texte de l'entrepreneur Rand Hindi, fondateur de Snips, selon qui l'intelligence artificielle doit davantage être considérée comme une opportunité que comme une menace.

L'idée de Rand Hindi pour une France numérique : qu'elle devienne la nation de l’Intelligence Artificielle
L'idée de Rand Hindi pour une France numérique : qu'elle devienne la nation de l’Intelligence Artificielle © MIT

"La Révolution de l’Intelligence

 

“Nous sommes en train d’invoquer le démon”. C’est avec cette phrase que le brillant entrepreneur Elon Musk, décrit l’Intelligence Artificielle. Mais au juste, à quoi fait-il allusion ? A une espèce de robots autonomes qui cherchera à mettre un terme à la race humaine jugée trop inefficace ?

Notre dossier : L'intelligence artificielle, faut-il vraiment en avoir peur ?

Non, en réalité, l'entrepreneur fait allusion à l'Intelligence Artificielle (IA) en tant qu'outil permettant de multiplier les capacités de raisonnement de l'être humain par plusieurs millions. Et c'est en cela que réside véritablement le danger pour l'humanité : que cette technologie permette à un homme mal intentionné, augmenté d'une IA, de concevoir une arme de destruction massive.

 

Comment fonctionnent ces intelligences artificielles ? Brièvement, il s’agit d’identifier des motifs statistiques dans de grands volumes de données, afin d’en déduire une règle et l’appliquer à des situations inconnues. Dans l’exemple ci-dessous, une IA apprend à reconnaitre les hommes des chats en regardant des images. Le procédé est le suivant : l'IA combine les pixels afin d’apprendre des concepts récurrents, par exemple des lignes diagonales ; puis successivement elle combine ces lignes diagonales pour former des visages d’hommes ou des têtes de chat. Remarquablement, à aucun moment un humain n'a défini à cette IA ce qu’était un chat ou un homme, elle l’a appris d'elle-même ! Ainsi, les IA peuvent dorénavant apprendre à jouer aux jeux vidéos, et battre les champions du monde en quelques heures à peine d’entrainement.

 

 

L'alliance du deep learning, du cloud computing et du big data

Bien qu’effrayante, l’IA est en réalité une aubaine pour notre société et le futur. La découverte de nouveaux algorithmes (Deep Learning), combiné avec la puissance de calcul quasi-gratuite (Cloud Computing), et des données massives (Big Data) ont permis une accélération exponentielle des capacités des IA, et par conséquent de leur impact dans tous les domaines que nous pouvons imaginer.

 

Prenons l’exemple des objets connectés. Nous prédisons que dans la prochaine décennie, nous interagirons avec des centaines de milliards d'objets. Pourtant, nous ressentons déjà à notre époque une sensation d'oppression technologique, principalement au travers de nos smartphones qui lancent des notifications en permanence. Qui n’a jamais senti son téléphone vibrer dans sa poche, avant de réaliser qu'il n'y avait rien sur l'écran ? Ces vibrations fantômes affectent plus de 90% des utilisateurs, et sont tout simplement des hallucinations dues à un conditionnement pavlovien envers la technologie. Malheureusement, cela ne va faire que s’empirer...

 

L'informatique ubiquitaire

C’est ici qu'intervient l'IA. En permettant à ces objets d’être intelligents et d’anticiper nos intentions, elle peut les rendre autonomes, c'est-à-dire les faire disparaître en arrière-plan, pour qu'ils ne remontent que lorsque c'est absolument nécessaire. Dès lors, peu importe le nombre d'objets connectés, car nous n’en aurons plus conscience, tout comme nous n’avons pas conscience de l'électricité qui nous entoure. C’est ce qu’on appelle l’Informatique Ubiquitaire, qui est le véritable objectif de la révolution numérique !

 

Mais l’IA va encore plus loin, et dépasse déjà souvent l'efficacité des hommes dans de nombreux domaines: diagnostic d’imagerie médicale et radios, analyse d’images satellite, de réseaux sociaux, ou encore d’électro-cardiogrammes. Les IA sont capables d'imiter des chanteurs, tels que Sinatra, ou des artistes, comme Van Gogh. Et bientôt, cela touchera également l'interprétation du langage. Le service après-vente, l’analyse du droit, des emails, des discours... Tous les métiers vont changer, voire disparaître tel que nous les connaissons !

 

Ma proposition : Que la France devienne la nation de l’Intelligence Artificielle. Celle qui mettra son excellence mathématique et informatique au profit de l’avancement de la société et de l'humanité, tout en garantissant une éthique solide, et en protégeant des abus certains de cette technologie. Car ceux qui maitriseront l’Intelligence Artificielle seront en mesure d'accélérer leur propre développement avec une célérité telle, que personne ne pourra rattraper le retard."

Rand Hindi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale