Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'idée de Stéphane Pallez pour une France digitale : le Pass'Sport numérique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Tribune L'ex-premier minitre et candidat à la primaire pour la présidentielle 2017 Alain Juppé, le président du Medef Pierre Gattaz, l'entrepreneur Rand Hindi... Le G9+ (fédération d’anciens élèves de grandes écoles) a interrogé 140 influenceurs français sur la manière dont la France devait se saisir de la révolution numérique. Le but : mettre le digital au coeur de la campagne présidentielle de 2017. L'association a retenu 100 propositions, qui seront publiées dans un livre intitulé "2017 : 100 idées pour une France Numérique". Nous vous livrons en exclusivité six de ces tribunes. Troisième épisode avec le texte de Stéphane Pallez, PDG de la Française des jeux, qui pousse l'idée qu'un objet numérique mis à disposition par les municipalités et/ou les régions pourrait la fois sensibiliser les citoyens au numérique et à la pratique sportive....

L'idée de Stéphane Pallez pour une France digitale : le Pass'Sport numérique
Stéphane Pallez, la PDG de la Française des jeux

"Les municipalités et les régions jouent aujourd’hui un rôle essentiel dans la promotion du numérique auprès des citoyens. Le sport, fortement ancré dans la vie publique locale et les milieux associatifs, pourrait bénéficier de services numériques de mise en relation, d’échange d’informations, ou de souscription en ligne, permettant d’en simplifier l’accès.

 

L’idée consiste à rassembler dans un objet connecté (type bracelet de running) mis à disposition par les municipalités et/ou les régions, l’ensemble des informations personnelles d’un citoyen relatives à sa pratique du sport. Les données seraient stockées sur une plate-forme numérique collaborative offrant la possibilité de se connecter aux entreprises, collectivités et associations de la ville et / ou de la région.

 

une plate-forme numérique collaborative

Les fonctionnalités retenues pour le service sont :

1. Accès à l’ensemble des informations liées aux activités sportives individuelles et collectives (associations, clubs, fédérations, y compris le cas échéant dans le cadre scolaire) proposées ;

2. Elaboration et partage d’un questionnaire personnalisé pour orienter les choix de sports selon différents critères (individuel / collectif, compétition ou loisirs, intérieur / extérieur, coût annuel ...) et permettant une inscription en ligne ;

3. Coffre-fort agrégeant les données personnelles sportives et le cas échéant de santé (certificat médical, carte de sécurité sociale, licences sportives, historique sportif, portefeuille électronique intégrant les subventions diverses) ;

4. Espace communautaire : calendrier des événements sportifs, ‘sport advisor’ des cours et des clubs, service de co-voiturage (enfants), bourse aux accessoires ;

5. Outil de coaching virtuel : santé, amélioration des performances, conseils nutrition, partage des programmes d’entraînement personnel et professionnel, challenges.

 

Toutes les parties prenantes, tant au niveau de l’Etat (ministères de l’éducation nationale, du sport et de la santé), que des collectivités locales (régions, municipalités), que des clubs sportifs, fédérations et milieux associatifs pourront s’intégrer à la plate-forme, et ainsi par exemple proposer de façon systématique aux futurs licenciés d’adhérer au programme.

 

Une contrepartie pourrait être la réduction pour un an des frais de licence et/ou frais d’inscription à des cours. L’Etat et/ou les collectivités locales pourrait ainsi subventionner le manque à gagner pour les clubs et associations concernés.

 

Utilisation optimisée des infrastructures

Pour le citoyen, les bénéfices sont clairs : une pratique du sport facilitée pour l'ensemble de la famille, un accès simplifié aux infrastructures sportives, une inscription en club simplifiée, une meilleure connaissance de son corps. L’accès généralisé à ce service permettra de développer le nombre de licenciés et d‘accroître la valeur de toute la filière sportive (équipementier, clubs, infrastructures, stades). Enfin, une pratique plus généralisée du sport au niveau national aura mécaniquement un impact positif sur la santé publique en France.

 

La mise en place de l’outil (développement informatique, fabrication de l’objet connecté, mise à jour régulière, processus de protection des données personnelles) aura un coût potentiellement élevé.

 

La contrepartie de l’investissement initial réside dans l’utilisation optimisée des infrastructures sportives au sens large et la contribution à l’amélioration de la santé à moyen-long terme. La contribution des fédérations sportives sera compensée largement car elles verront leur nombre de licenciés augmenter. On pourrait par ailleurs imaginer aussi que pour tout euro versé par le citoyen, 1 euro serait versé par la ville. La création d’un label ‘numérique responsable’ permettra d’assurer au citoyen la protection des données fournies."

Stéphane Pallez

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale