Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le modèle RH de Netflix : vacances illimitées pour les salariés et faible contrôle des notes de frais

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le modèle Netflix fonctionne pour le moment : le géant de la vidéo à la demande (VOD) totalisait en janvier 2015 plus de 57 millions d'abonnés. Pour conquérir le monde, il mise sur une vision neuve de la VOD (il produit notamment une partie de ses contenus), utilise une communication efficace et... gère de façon innovante ses ressources humaines. L'entreprise offre par exemple à ses salariés des vacances illimitées (dont ils n'abusent pas) et ne contrôle que rarement leurs notes de frais.

Le modèle RH de Netflix : vacances illimitées pour les salariés et faible contrôle des notes de frais
Le modèle RH de Netflix : vacances illimitées pour les salariés et faible contrôle des notes de frais © Netflix

Pour faire gonfler au maximum sa base d'abonnés et rester le champion du secteur de la vidéo à la demande, Netflix, qui a gagné 4,3 millions de clients dans le monde au cours des trois derniers mois de 2014, a développé une politique de ressources humaines originale, pour impliquer au maximum ses salariés dans la vie de l'entreprise.

En 2009, le PDG du groupe Reed Hastings et le DRH de l'époque Patty McCord ont mis en ligne une présentation de 124 diapositives (disponible à la fin de cet article) résumant l'esprit de cette politique RH innovante. Consulté plus de 11 millions de fois, ce document a inspiré de nombreuses entreprises de la Silicon Valley, même si certains des points qu'il évoque font débat.

Netflix ne flique pas ses salariés

Sheryl Sandberg, numéro deux de Facebook, a qualifié cette présentation de “document le plus important produit par la Silicon Valley”, souligne Laëtitia Vitaud, enseignante à Sciences-Po Paris dans une analyse du modèle RH de Netflix réalisée sur le blog du cabinet de conseil Willbe Group.

 

Retrouvez ici notre dossier : Netflix débarque sur le marché français de la VOD

 

Pour la société californienne, la clef d'une bonne gestion de ses équipes est la confiance. Elle ne flique pas ses salariés car elle considère qu'ils sont des "adultes responsables". Elle leur offre des vacances illimitées : s'ils partent se reposer, c'est qu'ils en ont besoin et qu'ils seront plus performants dans leur travail à leur retour. Cette idée "est encore considérée comme délirante ailleurs que dans la Silicon Valley, où la culture de l’effort et de la performance est si profonde que personne ne songerait à abuser des vacances", souligne Laëtitia Vitaud.

Pas de prime à la performance

Netflix, qui a réalisé 5,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014, ne contrôle pas non plus drastiquement les notes de frais de ses salariés, estimant qu'ils dépensent l'argent du groupe avec parcimonie, comme s'il s'agissait du leur. Les salariés ne touchent pas de primes à la performance, car "elles n'améliorent pas leur efficacité au travail" selon les équipes RH de la société. Ils sont en partie payés avec des stock-options, leur salaire dépend donc des résultats de l'entreprise à long terme. Au moment de la signature de son contrat, chaque salarié discute avec Netflix de la part de salaire qu'il veut toucher en fixe et de celle qu'il veut recevoir en variable, en fonction de sa situation personnelle et de son goût pour le risque.

La direction des ressources humaines de la société ne fait pas d'évaluations annuelles ou saisonnières de ses salariés, car elle les trouve peu efficaces : il vaut mieux formuler les critiques au moment où les difficultés se posent, cela permet de résoudre les problèmes plus vite et donc in fine à l'entreprise d'être plus performante.

Ce modèle est-il duplicable partout ? Voilà qui mérite réflexion...

Lélia de Matharel
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale