Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le numérique grand absent du plan d'urgence pour l'emploi de François Hollande

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Aux vieux maux les vieux remèdes. Lors de ses vœux aux acteurs économiques, ce 18 janvier, François Hollande n'a pas abattu la carte numérique dans son plan d'urgence contre le chômage.

Le numérique grand absent du plan d'urgence pour l'emploi de François Hollande
Le numérique grand absent du plan d'urgence pour l'emploi de François Hollande © CESE

Ce 18 janvier, lors de ses vœux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi au Conseil économique social et environnemental à Paris, François Hollande a présenté les grandes lignes de son plan d'urgence contre le chômage. Le numérique y tient une place dans le diagnostic… mais pas dans les solutions.

 

Le numérique bouleverse les modèles...

Le Président a d'emblée pris acte des "bouleversements des modèles productifs" induits par le numérique, et s'est livré à une synthèse sommaire des multiples rapports sur la transformation du travail produits ces derniers mois. "Des secteurs entiers sont bouleversés par l'économie collaborative, observe-t-il. Dans cette révolution surgissent des formes nouvelles d'emploi et d'activité qui entrent mal dans les cadres anciens. Il y a contradiction entre des dynamiques économiques qui requièrent plus d'agilité et le besoin de cohésion sociale qui appelle plus de sécurité. Il nous faut donc redéfinir notre modèle économique et social".

 

François Hollande appelle donc à une adaptation du droit du travail (citant le rapport Combrexelle et la commission Badinter, qui doit rendre ses conclusions dans quelques jours). Mais il n'a pas directement évoqué la perspective d'une loi Macron II sur les nouvelles opportunités économiques.

 

... mais pas le traitement du chômage

On attendait également du président qu'il injecte une dose de numérique dans son "plan d'urgence" pour l'emploi. Raté. Pas de data science pour prévoir les futurs besoins de main d'œuvre, comme le préconise l'entrepreneur français Paul Duan, qui depuis la Silicon Valley murmure à l'oreille des ministères français. Pas d'effort sur la formation des demandeurs d'emplois aux outils numériques, alors qu'ils sont plus que jamais indispensables pour trouver un travail. Pas de nouvelle initiative sur la formation aux métiers du digital…

 

Les pistes évoquées par François Hollande sont plus classiques : formation de 500 000 chômeurs supplémentaires pour occuper des postes non pourvus (soit deux fois plus qu'en 2015), aide à l'embauche pour les PME, augmentation du nombre de contrats de professionnalisation, assouplissement du portage salarial pour permettre à chacun de proposer ses services à des entreprises ou particuliers sans créer immédiatement une entreprise… Côté "choc de simplification" et dématérialisation, le président a évoqué la création d'un "portail universel des droits sociaux" pour que chaque salarié, artisan, employeur, accède aux informations qui le concernent. Une façon de "rendre le modèle social intelligible pour tous".

 

Le président promet d'encourager, les expérimentations menées localement par les Conseils régionaux, qui pourraient hériter de nouvelles compétences. Libre à eux désormais d'injecter un peu plus de numérique que l'Etat dans leur politique de l'emploi.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale