Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les objets connectés, bientôt remboursés par la Sécu ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La santé mobile et connectée n'est pour l'heure pas prise en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé, mais cela pourrait changer, préconise le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM)...  

Les objets connectés, bientôt remboursés par la Sécu ?
Le tensiomètre de Withings, bientôt remboursée par la sécurité sociale ?

C’est l’une des vagues qui va le plus durablement impacter le monde de la santé dans les années à venir : les objets de santé connectés. De l’e-santé à la m-santé (sur mobile), ils commencent déjà à séduire les patients et les professionnels de santé – ce qui ne va pas sans poser plusieurs questions.

Des applications mobiles (il y en a désormais plus de 100 000) aux balances connectées, des bracelets détecteurs aux montres intelligentes : tous ces outils, qui gagnent régulièrement en popularité, utilisent nos données personnelles pour spécifier leur usage au quotidien, représentant une potentielle menace pour la vie privée et le secret médical. La moitié des médecins interrogés dans un récent baromètre Odoxa/MNH/Orange Healthcare craignait en effet cette dernière dérive.

Les professionnels de santé, dans tous les cas, ne comptent pas manquer cette potentielle opportunité. C’est pourquoi, dans un livre blanc intitulé « Santé connectée, de la e-santé à la santé connectée » présenté ce mardi, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) revient sur ce sujet et développe certaines préconisations, allant jusqu'à la prise en charge par l'Assurance maladie et les complémentaires de ces "actes" numériques.

Lire la suite sur le site Généralisation 2016

 

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale