Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Nomura voit l’incident du Galaxy Note 7 doper les ventes d’iPhone

| mis à jour le 28 septembre 2016 à 14H32
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après le Credit Suisse, c’est au tour de Nomura de revoir à la hausse ses prévisions de ventes d’iPhone. Un changement justifié par le problème de batterie du Galaxy Note 7 de Samsung, l’accélération du renouvellement et l’extension de la base d’utilisateurs.

Nomura voit l’incident du Galaxy Note 7 doper les ventes d’iPhone
L'iPhone 7, la dernière génération du smartphone d'Apple. © Apple

Le malheur de Samsung fait le bonheur d’Apple. Selon Nomura, le problème de batterie du Galaxy Note 7, le dernier smartphone vedette du géant coréen de l'électronique, va profiter à la firme à la pomme. C’est l’un des facteurs conduisant la banque d’affaires japonaise à revoir à la hausse ses prévisions de vente d’iPhone, comme l’avait fait déjà le Credit Suisse.

 

20 jours pour livrer l'iPhone 7

Auparavant, elle prévoyait des livraisons de 75 millions d’unités au quatrième trimestre 2016 et de 230 millions sur l’exercice fiscal 2017 à clôturer fin septembre 2017. Désormais, elle table respectivement sur des chiffres de 78 millions et 234 millions d’unités.

 

D’autres facteurs favorables expliquent cette révision à la hausse. D’abord les signaux en provenance des opérateurs mobiles aux Etats-Unis, au Japon et en Grande-Bretagne. Ils ont été submergés par des commandes d’iPhone 7 jusqu’à quatre fois supérieures à celles de l’iPhone 6 ou l’iPhone 6S lors de leur lancement. Résultat : les délais de livraison se sont allongés jusqu’à une moyenne de 20 jours. Ensuite, les signaux en provenance des fournisseurs de composants d'Apple au Japon et à Taïwan. Ils s'attendent désormais à des commandes plus importantes que prévues. Une perspective confirmée par Digitimes qui rapporte un bond de 20 à 30% des commandes de composants pour l'iPhone 7 au quatrième trimestre 2014 dans la chaine d'approvisionnement à Taïwan.

 

Extension de la base d'utilisateurs de 35%

Pour Nomura, la vigueur de la demande ne dépend que partiellement du smartphone lui-même. L'iPhone 7 n’apporte que des mises à niveau techniques mineures par rapport à l’iPhone 6S. Mais cette nouvelle génération arrive sur une base d’utilisateurs 35% plus importante que lors du lancement de l’iPhone 6. C’est autant de clients potentiels en plus pour le renouvellement de leur terminal.

 

En s’appuyant sur les informations en provenance des opérateurs mobiles outre-Atlantique, la banque constate que le taux de renouvellement, tombé à 6% lors du premier semestre 2016 avec l’iPhone 6S, est en train de remonter à 9%. Avec l’iPhone 7, elle le voit fleurter avec les 10%, le taux généré par le lancemcent de l'iPhone 6.

 

Hausse du chiffre d'affaires lors de l'exercice fiscal 2017

Nomura considère désormais que le chiffre d’affaires d'Apple va chuter de 7% à 215,5 milliards de dollars lors de l’exercice fiscal 2016 et grimper de 8% (et non baisser de 4% comme prévu auparavant) à 232,8 milliards de dollars lors de l’exercice fiscal 2017, soit presque autant que le chiffre d'affaires record de l'exercice fiscal 2015.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale