Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Numa, accélérateur de start-up, s'installe à Toulouse, avec le soutien de La Mêlée

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Quelques mois après Montpellier, Numa, l'accélérateur parisien de startups, un des pionnier en France des espaces dédiés au numérique et au coworking, s'installe à Toulouse, au siège de La Mêlée. Coup d'envoi en septembre pour la saison 1. La sélection des start-up est lancée.

Numa, accélérateur de start-up, s'installe à Toulouse, avec le soutien de La Mêlée
Une rencontre avec startupers au Numa Montpellier - Patrick Chekib et Arnaud Laurent sont de dos. © Numa Montpellier

Pour sa première saison, dont le coup d'envoi sera donné en septembre 2017, Numa Toulouse compte sélectionner une demi-douzaine de start-up et PME à fort potentiel. La recette est déjà bien rodée. Numa, initialement connu à Paris sous le nom de Silicon Sentier, a accompagné plus d'une centaine de startups depuis 2011. L'accélérateur a développé sa force de frappe à l'international, avec une dizaine d'implantations, parmi lesquelles Barcelone, Berlin, Casablanca, mais aussi Mexico, New York, Moscou et Bengalore. Depuis avril 2016, l'accélérateur est aussi présent à Montpellier. L'objectif est partout le même : proposer à des startups sélectionnées sur la qualité de leur projet et de leur équipe, un accompagnement très soutenu sur une période de 4 mois, pour accélérer leur dynamique commerciale et leur démarche de levée de fonds. "Nous mettons tout en place pour raccourcir les échelles de temps", insiste Arnaud Laurent, co-fondateur du Numa Montpellier et du Numa Toulouse.

 

Un partenariat avec La Mêlée

 

De gauche à droite : Edouard Forzy, président de La Mêlée, Patrick Chekib et Arnaud Laurent, co-fondateurs de Numa Toulouse, Cédric Mallet, directeur de Numa Toulouse

A Toulouse, l'accélérateur s'installe au siège de La Mêlée, rue d’Aubuisson. L'adresse est déjà bien connue des startupers toulousains. "Pour nous, c'est la suite logique d'une collaboration engagée dès 2009 avec l'équipe historique parisienne de Numa et qui s'est déjà concrétisée en 2011 avec la création de la Cantine Toulouse", précise Edouard Forzy, président de La Mêlée. "L'arrivée de Numa à Toulouse complète les dispositifs d'accompagnement et d'accélération déjà installés sur la ville. C'est un peu le chainon manquant dans la chaine de développement des startups. L'accélérateur est très complémentaire du Starter, notre programme de pré-incubation".

 

En 2 ans, le Starter a reçu plus d'une centaine de porteurs de projets et a accompagné plus d'une cinquantaine de startups, dont 15 sont physiquement hébergées sur les deux adresses toulousaines de La Cantine. "Nous avons aussi l'intention de travailler en bonne intelligence et en complémentarité avec les autres structures d'hébergement et d'accélération de startups développées sur l'agglomération toulousaine, que ce soit At Home, LabOikos, Ekito, LeVillageByCA, ou encore le Connected Camp de l'IOT Valley", précise pour sa part Arnaud Laurent.

 

L'engagement financier d'investisseurs locauxNuma Toulouse sera dirigé par Cédric Mallet (ancien directeur général de Jeuxvideo.com) et soutenu financièrement par Patrick Chekib et Arnaud Laurent, co-fondateurs du fonds XLR Capital, mais aussi par des entrepreneurs et investisseurs de l'écosystème régional, dont Julien Boué et Marc Leverger, co-fondateurs de BricoPrivé (site de vente privée dédié au bricolage, au jardinage et à l’aménagement de la maison), basé à L'Union, dans l'agglomération toulousaine, ou Gilles Moncaubeig, fondateur de la société montpelliéraine Teads, spécialisée dans la pub video en ligne. "Ensemble, nous comptons ouvrir nos carnets d'adresses et faciliter l'accès aux financements", souligne Arnaud Laurent. Numa Toulouse entrera, dès leur sélection, au capital des start-up qu'il accompagne, à hauteur de 5% pour celles qui sont en phase de lancement et à hauteur de 3,5% pour celles qui ont déjà levé des fonds.

 

La sélection est lancée. Les auditions démarrent. Il faudra attendre la fin de l'été pour connaître les noms des premiers projets accélérés par Numa Toulouse.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale