Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Olympus paie une amende de 646 millions de dollars aux Etats-Unis pour corruption

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe japonais d’imagerie numérique Olympus reconnait les faits de corruption qui lui sont reprochés par le ministère américain de la justice et accepte de payer une amende de 646 millions de dollars.

Olympus paie une amende de 646 millions de dollars aux Etats-Unis pour corruption
Olympus paie encore son comportement passé. © idua_japan - Flickr - C.C

Olympus fait son mea culpa. Le groupe japonais d’imagerie numérique accepte de payer aux autorités américaines 646 millions de dollars pour mettre fin aux deux poursuites dont il fait l’objet aux Etats-Unis pour faits de corruption. C’est le sens de l’accord conclu avec le DoJ, le ministère américain de la justice.

 

600 millions de dollars de pots de vin

Connu pour ses appareils photos numériques, Olympus est également présent dans le médical avec ses endoscopes et dans l’industrie avec son instrumentation. C’est au titre de son activité dans le médical, qui représente plus de 70% de son chiffre d’affaires, qu’il fait l’objet de deux enquêtes judiciaires outre-Atlantique.

 

Entre 2006 et 2011, le groupe japonais a vendu pour 7 milliards de dollars d’équipements médicaux aux Etats-Unis. Le DoJ lui reproche d’avoir emporté les marchés grâce à 600 millions dollars des pots de vin et autres avantages financiers accordés aux médecins et responsables d’hôpitaux. Le ministère américain de la justice l’accuse également d’avoir soudoyé des responsables de systèmes de santé publics au Brésil, en Bolivie, en Colombie, en Argentine, au Mexique et au Costa Rica, avec des paiements illicites estimés au total à 3 millions de dollars.

 

Le Grand scandale financier de 2011

Olympus, par la voie de Nacho Abia, PDG de sa filiale aux États-Unis, admet les faits : "La direction reconnaît la responsabilité de la société pour cette conduite du passé, qui ne représente en rien les valeurs d'Olympus ou de ses employés. Olympus s’engage à respecter toutes les lois et tous les règlements et à se conformer au code de conduite rigoureux qui guide nos processus d'affaires, nos décisions et nos comportements."

 

Olympus, dont Sony est le premier actionnaire avec 5% du capital, a été confronté en 2011 au plus grand scandale financier au Japon avec falsifications des comptes, commissions suspectes, pots-de vin, acquisitions douteuses et liens financiers avec les Yakusa, la mafia japonaise. Le groupe avait alors écopé d’une amende de 892 millions de yens, l’équivalent de 8 millions de dollars, de la part des autorités japonaises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale