Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Réalité augmentée : Immersion signe avec Testia (Airbus Group) et négocie avec Microsoft

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Exclusif La transformation du marché de la réalité virtuelle et augmentée par l'avènement des casques n'inquiète pas la pépite française Immersion. L'entreprise focalise ses ressources sur le développement d'une plate-forme logicielle multi-devices, et vient de signer un accord avec Testia, filiale d'Airbus Group. Elle est aussi en discussions avec Microsoft concernant HoloLens, et se prépare à ouvrir sa plate-forme aux développeurs tiers.

Réalité augmentée : Immersion signe avec Testia (Airbus Group) et négocie avec Microsoft
Réalité augmentée : Immersion signe avec Testia (Airbus Group) et négocie avec Microsoft © D.R.

Toute l'industrie française de la réalité virtuelle et augmentée est en effervescence au salon Laval Virtual, qui se tient du 23 au 27 mars dans la ville éponyme de Laval. Comme chaque année, la PME bordelaise Immersion, créé en 1994, y figure en bonne place. Mais, pour elle, 2016 n'est pas une année comme les autres. L'entreprise a levé 2,53 millions d'euros en janvier pour développer sa plate-forme logicielle Shariiing, qu'elle veut imposer comme la référence du travail collaboratif multi-devices. Conçue à la base pour des écrans tactiles, Shariiing supportera à terme tous types de systèmes de réalité virtuelle et augmentée. L'objectif : diversifier l'activité de vente et d'intégration de matériel avec une offre logicielle forte.

 

aujourd'hui Testia, demain Microsoft ?

Sur le salon, Christophe Chartier, PDG d'Immersion, nous a annoncé en exclusivité un partenariat conclu cette semaine avec Testia, une filiale du groupe Airbus spécialisée dans l'inspection et le contrôle qualité. Testia exploite une solution de réalité augmentée sur tablette baptisée SART (Smart Augmented Reality Tool), qu'elle commercialise pour le secteur aéronautique. Le but de l'intégration à Shariiing est de l'étendre à d'autres secteurs concernés par l'industrie 4.0.

 

En matière de réalité augmentée, Christophe Chartier nous a aussi dévoilé son partenariat avec le Microsoft Technology Center d'Issy-les-Moulineaux. Les deux entreprises sont en discussion pour permettre la compatibilité des casques HoloLens et des tableaux blancs interactifs Surface Hub avec Shariiing.

 

Créer un écosystème

En parallèle, Immersion prépare un kit de développement logiciel (SDK) à destination des développeurs dont la sortie se fera avant la fin d'année. En jeu, la création d'un écosystème autour de Shariiing qui lui donne l'avantage face aux inévitables concurrents.

 

Christophe Chartier se veut cependant confiant face aux start-up qui pourraient bouleverser le marché : "Nous essayons d'être les premiers, mais notre force vient surtout du fait que notre logiciel colle aux usages industriels. Nous avons grandi avec les clients, nous les connaissons bien, et cela nous donne un bon angle d'attaque." Un avantage que l'entreprise cultive avec de lourds investissements dans la recherche liée à l'usine du futur, de 3 millions d'euros en 3 ans, et des efforts de sensibilisation auprès des étudiants en écoles d'ingénieurs ou écoles de commerce.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale