Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Samsung suspend la production du Galaxy Note 7... et chute en Bourse

mis à jour le 11 octobre 2016 à 09H57
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Malgré le remplacement du Galaxy Note 7, le problème de surchauffe et d’incendie de la batterie du dernier smartphone vedette de Samsung persiste. Le géant coréen de l'électronique est contraint d’en suspendre la commercialisation et la production. Un fiasco aux lourdes conséquences. Son action en Bourse s'effondre.

Samsung suspend la production du Galaxy Note 7... et chute en Bourse
Samsung suspend la production du Galaxy Note 7... et chute en Bourse © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Les ennuis de Samsung avec son dernier smartphone vedette, le Galaxy Note 7, ne sont pas près de se terminer. Devant la multiplication des cas d’incendie des modèles de remplacement, le géant coréen est contraint d’en suspendre la production et la vente. La décision, rapportée d'abord par l’agence de presse coréenne Yonhap, est confirmée officiellement ce 11 octobre 2016. Elle concerne non seulement la fabrication du terminal en Corée du Sud, mais aussi l’usine au Vietnam qui sert le marché international. Le géant coréen de l’électronique demande à ses partrenaires, opérateurs télécoms et distributeurs, d'arrêter la vente et le remplacement du terminal, et aux clients, qui l'ont acheté, de plus l'utiliser. Il se donne un mois d’investigation pour déterminer les causes du problème et ajuster la production en conséquence.

 

Interrogations sur les vraies causes du problème

Lancé en août 2016, le Galaxy Note 7 devait servir de fer de lance de l’offensive de Samsung dans le segment de smartphones haut de gamme dominé par Apple. Il a été présenté par l’entreprise coréenne comme le smartphone le plus puissant et le plus intelligent jamais construit. Mais ce qui devait être un grand succès est en train de se transformer en véritable désastre. Malgré le gigantesque programme de rappel, lancé le 2 septembre 2016, pour remplacer les 2,5 millions d’appareils déjà vendus, le risque d’incendie persiste sur les modèles de remplacement. Ce qui soulève des interrogations quant aux vraies raisons qui amènent le smartphone à prendre feu. Le problème, imputé jusqu’ici à un défaut de batterie, pourrait provenir aussi du logiciel embarqué.

 

Un vol de Southwest Airlines, de Louisville à destination de Baltimore, aux Etat-Unis, a dû être évacué avant le départ à cause de l’incendie à bord d’un Galaxy Note 7 de remplacement. L’incendie d’un autre modèle de remplacement a été relevé à Taïwan. Plusieurs opérateurs télécoms aux Etats-Unis ou en Australie ont dû arrêter la commercialisation du smartphone.

 

Coup dur pour l'image de Samsung

Samsung insiste sur sa préoccupation de la sécurité de ses clients et affirme sa volonté de travailler avec les autorités sanitaires aux Etats-Unis, à Taïwan ou en Corée du Sud pour élucider le problème. Mais ce fiasco risque d’entamer durablement une image de marque que le groupe coréen a mis 40 ans à construire. Sur le plan financier, la suspension de la production devrait se traduire par un manque à gagner de 630 millions de dollars au quatrième trimestre 2016, selon un analyste de NH Investment & Securities cité par le New York Times. A cela s’ajoute le coût du rappel estimé à 1 milliard de dollars.
En attendant, ce mardi 11 octobre, le titre chutait de 7% en Bourse, soit une perte de capitalisation de 11,8 milliards d’euros...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale