Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Smartwatch] Fitbit rachète Pebble et annule ses prochains produits

| mis à jour le 07 décembre 2016 à 16H17
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le rachat de Pebble par Fitbit est effectif. La start-up à l'origine du boom des smartwatchs n'aura pas su trouver de modèle pérenne, et ses clients les plus fidèles en paient le prix avec l'annulation de la dernière campagne de crowdfunding en date de Pebble. Une triste fin pour un David qui n'a pas su vaincre les Goliaths que représentent Samsung ou Apple, et qui illustre plus largement l'échec du marché des montres connectées.    

[Smartwatch] Fitbit rachète Pebble et annule ses prochains produits
[Smartwatch] Fitbit rachète Pebble et annule ses prochains produits

[Actualisé] Pebble, la start-up qui a lancé le mouvement des smartwatchs (avec sa campagne Kickstarter qui a explosé les records), va disparaître. Comme l'avait annoncé un article de The Information du 30 novembre 2016, la jeune pousse a été rachetée par le géant du bracelet connecté Fitbit. Cette acquisition se fait pour un montant non dévoilé, mais qu'une source d'Engadget estime entre 34 et 40 millions de dollars (à noter que Pebble aurait près de 25 millions de dollars de dettes auprès de ses fournisseurs).

 

Conséquence de ce rachat, qui inclut 40% des effectifs ainsi que les brevets de Pebble mais pas ses produits, la dernière campagne Kickstarter en date de Pebble, dont une partie des récompenses (Pebble 2, Pebble Time 2 et Pebble Core) a déjà été envoyée, va être annulée. Les récompenses restantes ne seront pas expédiées et les "backers" concernés seront remboursés d'ici mars. Quant aux services cloud des montres Pebble actuelles, ils continueront de fonctionner pendant un temps, mais leurs jours sont comptés.

 

Pebble avait refusé de meilleures offres

C'est une triste fin pour une pépite qui a eu le vent en poupe et dont les produits n'ont pas démérité, mais qui n'a pas pu résister lorsque son succès a attisé la convoitise des constructeurs de smartphones. Elle avait déjà licencié un quart de ses effectifs en mars, et cherchait apparemment un repreneur depuis quelques mois. Toujours d'après Engadget, le comble est que Pebble avait reçu de bien meilleures offres de rachat par le passé. Le fabricant japonais de montres Citizen avait proposé 740 millions de dollars en 2015, et Intel avait offert 70 millions après l'échec commercial de la Pebble Time Round.

 

Les smartwatchs, un marché de niche ?

Si Fitbit met un terme aux montres Pebble, l'expertise des équipes de ce dernier pourrait l'aider à renforcer son offre. Fitbit est déjà leader des "wearables" mais se concentre surtout sur les produits associés au sport et au bien-être. Reste que, combiné aux ventes décevantes de l'Apple Watch et des smartwatchs de Samsung, l'échec de Pebble signale surtout que les montres connectées n'ont pas su trouver leur marché. Peut-être car elles sont trop en avance par rapport à la technologie (trop peu d'autonomie, fonctionnalités limitées), ou parce qu'elles n'ont pas trouvé d'usage "clé" les rendant indispensables.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale