Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Tim Cook : "La Commission européenne a entrepris de réécrire l’histoire d’Apple en Europe"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La Commission Européenne, estime, après enquête, qu’Apple a bénéficié d’avantages fiscaux illégaux en Irlande, et doit payer 13 milliards d’euros d’impôts non versés entre 2003 et 2014. Absolument faux, explique Tim Cook dans une lettre à ses clients.

Tim Cook : La Commission européenne a entrepris de réécrire l’histoire d’Apple en Europe
Tim Cook : "La Commission européenne a entrepris de réécrire l’histoire d’Apple en Europe" © Le magit - Flickr - C.C.

Pour sûr la Commission européenne n’a pas pris Apple par surprise. A peine, avait-elle officiellement demandé à la firme américaine de rembourser les 13 milliards d’euros d’impôts qu’elle aurait dû payer à l’Irlande entre 2003 et 2014, qu’Apple publiait sur ses sites européens, une lettre de Tim Cook à ses clients.

 

Intitulée ‘Message à la Communauté Apple en Europe’, elle retrace l’histoire de l’implantation d’Apple en Irlande, depuis l’ouverture d’une première usine à Cork en 1980 - qui employait 60 personnes dans une ville qui "souffrait d’un taux de chômage élevé et ne recevait que très peu d’investissements", écrit Tim Cook – jusqu’à aujourd’hui, où Apple emploie 6000 personnes dans le pays, la plupart toujours à Cork "y compris certains de nos premiers employés",  précise –t-il encore. Mieux, Apple aurait servi d’exemple à d’autres firmes rendant "prospère l’économie locale".

 

Apple premier contribuable d’Irlande, des États-Unis et du monde

Idem pour l’économie européenne. L’innovation d’Apple "a contribué à la création et au maintien en Europe de plus de 1,5 million d’emplois", écrit un Tim Cook qui évoque les employés d’Apple comme des "citoyens et acteurs d’une entreprise responsable […] fiers de contribuer aux économies locales en Europe comme partout ailleurs. D’ailleurs, avec la croissance de notre activité, nous sommes aujourd’hui le premier contribuable d’Irlande, le premier contribuable des États-Unis et le premier contribuable du monde". 

 

Et question optimisation fiscale, "au fil des années, l’administration irlandaise nous a indiqué comment nous conformer à la législation fiscale en vigueur". Selon Tim Cook, la Commission européenne a donc "entrepris de réécrire l’histoire d’Apple en Europe, ignorant au passage la législation fiscale irlandaise et bouleversant par là même le système fiscal international".  

 

Chantage à l'emploi

Et donc, l’annonce du 30 août 2016, qui  "sous-entend que l’Irlande aurait accordé à Apple un traitement fiscal spécial" est une "affirmation sans aucun fondement, dans la réalité comme en droit".  

Sur de son bon droit, Tim Cook rappelle néanmoins que "Apple soutient depuis longtemps l’idée d’une réforme fiscale internationale dans un objectif de simplification et de clarté". Avant de passer aux menaces à l’investissement  et à l’emploi ! A bon entendeur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

4 commentaires

Occo Hellendoorn

27/09/2016 19h08 - Occo Hellendoorn

Salut Jak, Le véritable génie d'Apple tiens en deux fait : 1 - D'avoir persuadé des consommateurs qu'ils achetaient autre chose qu'un smartphone 2 - De les avoir enfermés dans un monde qui les rend sourds à toutes sollicitations extérieures C'est, je le reconnais avec même humilité, une véritable performance. Un capital qui permet de refourguer quasiment le même produit pendant 10 ans à un prix dépassant l'indécence sans réelle nouveauté, en améliorant et en intégrant à la cage dorée des technologies de-ci de-là et même parfois en resserrant un peu plus le licou...(plus de jack 3,5...). Des fois l'Apple addict a un parfum de maso qui me fascine. Ainsi va se monde ou , pour certain, se faire massacrer peu avoir des parfums d'absolu délices...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

amicaljm

01/09/2016 23h21 - amicaljm

Après l'amende pharaonique infligée à la BNP (9 milliards) par les USA, et celle qui se profile contre Volkswagen, encore plus importante, il est temps que l'Europe dise aux américains : "ça suffit votre racket sur nos entreprises, nous pouvons devenir bêtes et méchants nous aussi..." C'est le sens de cette amende La menace est très forte car de nombreuses entreprises US opérant en Europe se servent des paradis fiscaux... A bon entendeur...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

ParagonIndecence

01/09/2016 12h52 - ParagonIndecence

Mr Tim Cook ment déforme et fait de la démagogie à un niveau rarement atteint. Ça en devient presque comique ! Car voila que Apple, qui stock des dizaines de milliards de dollars ou d'euro, à l'arrondi pret c'est idem, en Irelande pour .... ne pas payer d'impots aux USA !! nous la joue entreprise responsable et sociale !!! Cette immense société qui génere des revenus délirants (jusqu'à quand d'ailleurs ? ca commence à chuter fortement depuis 1an.... quelle pérennité ?) et refuse de payer les impots qui servent , pour rappel à Mr Cook, à construire des routes ou il peut faire rouler ses employés, des reseaux electriques pour faire fonctionner ses usines, des hopitaux pour soigner ses malades et autres petites babioles de besoins futiles .... Et oui ,depuis des années, Apple refuse de payer ses impots aux USA. Depuis des années Apple est en conflit avec les regles de taxations américaines. Or, il s'avere , Tim Cook, que si la société Apple avait bien payé , comme toutes les autres sociétés , des impôts partout ou elle réalise des actions de vente qui engendre un revenu(donc en Allemagne, en France , aux USA , etc...) , à la hauteur de ce que paye toutes les autres sociétés (dans une fourchette entre 15% et 40% (35% d'impot fédéral aux USA + impôt de l'état de 5% total = 40% , bonjour le manque à gagner de l'administration fiscale américaine et californienne !) , elle aurait effectivement donné aux biens publiques, à tous donc, plus de 10 000 000 000 d'euros , rien qu'en europe. Et , d'une part, cela la placerait sur un pied d'égalité avec 99% des sociétés, et d'autre part, cela permettrait de faire des hopitaux , des ecoles, des routes , des reseaux electriques , d'eau etc etc .... Bref , ca ferait VRAIMENT le BIEN de tous les européens, les americains , les francais, etc etc .... Et ce , avec une vision long terme. Avec une volonté de tricher et de garder un maximum de fric dans un coffre, (sans pouvoir s'en servir totalement ! de l'argent qui sort de l'economie réelle ! c'est fou !) et une visions ultra égoiste et "court termiste", on fait du Apple . D'ailleurs, que restera t'il de votre iphone à 650$ en moyenne, dans au maximum 5 ans....

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Jak

01/09/2016 15h45 - Jak

pourquoi attendre 10 ans alors que tout le monde savait que l'Irlande avait des avantages fiscaux très intéressant en Europe. et contrairement à ce que tu dis, l'arrivée d'Apple a entrainé l'arrivée d'autres sociétés et à permis d'accroitre l' économie de l'Irlande. Donc bravo à Apple Tes propos sont de la jalousie naturelle par rapport aux autres sociétés on peut le comprendre. Les sociétés françaises pouvaient aussi aller en Irlande si elles voulaient les mêmes avantages. A t-on avis ? pourquoi ne l'ont elles pas faites ? Et puis au risque de te décevoir dans ta jalousie a a la française, a force de mettre de impôts partout en france, c'est clair que les sociétés vont deja voir ailleurs et concernant Apple, La france n'est pas prête de faire germer une société capable de faire un téléphone aussi performant et avec tous les services qui sont avec. A bon entendeur

Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale