Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Toshiba finalise la cession de son médical à Canon pour 6 milliards de dollars

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le géant japonais de l’électronique Toshiba vient de transférer son activité dans le médical à son compatriote Canon. La transaction, qui reste à approuver par les différentes autorités de la concurrence, s'élève à 688 milliards de yens, un peu moins que prévu.

Toshiba finalise la cession de son médical à Canon pour 6 milliards de dollars
Le médical est la seule des trois activités déjà vendues par Toshiba qui reste au Japon. © Toshiba

Toshiba est pressé de vendre ses activités jugées non stratégique. Une semaine après son entrée en négociations exclusives avec son compatriote Canon pour lui céder son médical, le géant japonais de l’électronique vient de finaliser le transfert. La transaction totale se monte finalement à  688 milliards de yens, l’équivalent de 6 milliards de dollars. C’est un peu moins que les 700 milliards de yens espérés au départ. Elle ne sera toutefois définitive qu’après approbation des autorités de la concurrence des différents pays concernés.

 

Activité bénéficiaire

L’activité de Toshiba dans le médical comprend des équipements de diagnostic, de traitement et d’information comme les systèmes d’imagerie au rayons X, de tomographie par ordinateur ou d’échographie aux ultrasons. Sur le dernier exercice fiscal clos le 31 mars 2015, elle affiche un chiffre d’affaires de 280 milliards de yens, en recul de 2,4%, et un bénéfice net de 117,4 millions de yens, contre 170 millions un an auparavant.

 

Une bouffée d'air pour Toshiba

Le médical ne fait pas partie des activités à problèmes comme la télévision, les PC ou l’électroménager, qui ont précipité le groupe dans l’un des plus grands scandales financiers au Japon (falsification des comptes de 2009 à 2014 pour cacher l’ampleur des pertes). La conclusion de sa vente constitue une bouffée d’air inespérée pour Toshiba qui s’attend sur l’exercice fiscal en cours à clôturer le 31 mars 2016 à une perte record de 710 milliards de yens, la pire de toute son histoire. Elle s’inscrit dans sa nouvelle stratégie de recentrage autour des solutions d’infrastructure énergétique comme les centrales électriques et le stockage de données comme les mémoires flash.

 

La seule des 3 activités déjà vendues à rester au Japon

C’est la troisième activité vendue depuis le lancement du vaste plan de restructuration en décembre 2015. Et c’est la seule à rester au Japon. Les deux autres, l’éclairage et l’électroménager, ont été cédées respectivement aux chinois Konka et Midea. Les prochaines ventes concernent les PC et les semiconducteurs en dehors des mémoires flash.

PUBLICITAS

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale