Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Tremblez, Netflix et Amazon : Disney lancera son propre service de streaming en 2019

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour s'imposer face à la concurrence et faire fi des coûteux accords de distribution, les acteurs du streaming, comme Netflix ou Amazon, investissement massivement dans la production de contenus originaux. Mais ce qui marche dans un sens marche dans l'autre. Le groupe Walt Disney, qui détient l'un des catalogues de marques les plus prestigieux au monde, lancera en 2019 son propre service de streaming, qui aura l'exclusivité de ses films et séries.

Tremblez, Netflix et Amazon : Disney lancera son propre service de streaming en 2019
Tremblez, Netflix et Amazon : Disney lancera son propre service de streaming en 2019

The Walt Disney Company a annoncé le 8 août qu'elle allait lancer son propre service de streaming en 2019. Celui-ci sera précédé d'une offre de streaming sportif autour de la chaîne ESPN (propriété du groupe) qui devrait être lancée début 2018.

 

Ces offres s'appuieront sur la technologie de BAMTech, une entreprise créée par la Major League Baseball (MLB). Disney avait pris une participation à hauteur de 33% dans l'entreprise il y a tout juste un an, déboursant pour l'occasion un milliard de dollars. Le deal lui laissait la possibilité d'augmenter ses parts dans l'entreprise, et c'est ce qu'elle a décidé de faire cette année en acquérant 42% supplémentaires (pour 1,58 milliard de dollars). Le groupe devient se faisant l'actionnaire majoritaire de l'entreprise.

 

Une réponse à l'abandon de la télévision par les consommateurs

Ce mouvement vers le streaming reflète la dégradation du marché des chaînes câblées aux Etats-Unis. Le groupe Disney y a été un acteur de premier plan avec le Disney Channel et ESPN, mais l'érosion de la clientèle en faveur de services en ligne comme Netflix, Amazon Prime Video ou Hulu le pousse à réagir. Il avait dans un premier temps conclu un accord avec Netflix, en mai 2016, pour la diffusion aux Etats-Unis de films issus des univers Disney, Marvel, Pixar et Lucasfilm. En conséquence du lancement de son propre service, cet accord prendra fin en 2019. Le sort de séries existantes produites en partenariat (comme Daredevil, Jessica Jones ou The Punisher) reste flou.

 

Disney veut faire fructifier ses nombreux contenus

Cette stratégie a du sens. Le groupe Disney détient l'un des catalogues de contenus les plus impressionnants au monde et couvre pratiquement tous les segments de la population. Les incursions des services de streaming dans la production de contenu et le succès de HBO Go (l'offre de streaming de la chaîne câblée du même nom) montrent que Disney aurait tort de s'en priver. L'entreprise annonce d'ores et déjà que son service aura l'exclusivité de la diffusion de ses futurs films, dont notamment Toy Story 4, le remake du Roi Lion, et la suite de La Reine des neiges.

 

Les bibliothèques Disney et Pixar seront aussi disponibles dans leur intégralité, de même que les productions Disney Channel, Disney Junior et Disney XD. L'entreprise investira par ailleurs dans une batterie de contenus originaux et exclusifs : films, séries, courts métrages et autres.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale