[Baromètre du numérique] La pandémie de Covid-19 a favorisé les usages du numérique

Étude L'Arcep a publié les résultats de son baromètre du numérique 2021. La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement ont favorisé certains usages comme les achats en ligne. Un nombre croissant de personnes sont équipées d'un smartphone, d'un ordinateur ou d'une tablette. Des appareils utilisés pour rester en contact avec ses proches, télétravailler ou faire l'école à la maison.    

[Baromètre du numérique] La pandémie de Covid-19 a favorisé les usages du numérique © Unsplash/Taras Shypka

Utilisation du smartphone, présence d'une enceinte connectée dans le foyer, télétravail ou encore achat en ligne : quels sont les usages numériques des français et de quels équipements disposent-ils dans leur foyer ? Afin d'avoir un panorama global sur ces usages, l'Arcep publie tous les ans son baromètre du numérique. L'édition 2020 a été annulée pour cause de pandémie, et l'enquête pour le baromètre 2021 a été réalisée à la fois en ligne et au téléphone (voir méthodologie à la fin). L'Arcep a publié les résultats jeudi 1er juillet 2021.

Un usage quotidien des ordinateurs et smartphones
Que ce soit le télétravail, l'école en ligne, les loisirs, les achats ou les échanges avec les proches, la pandémie de Covid-19 et les différents confinements ont "multiplié les usages numériques et besoins d'utilisation des équipements", constate le baromètre. Les enceintes connectées prennent une place croissante dans les foyers puisque 24% en utilisent (soit 13% de plus).

Surtout, 84% des personnes âgées de douze ans et plus possèdent un smartphone et 73% des répondants l'utilisent quotidiennement. L'usage des tablettes a considérablement augmenté puisque 58% des personnes en utilise une (+17 points) ainsi que l'usage des ordinateurs avec 88% des sondés qui en utilisent (+12 points) et une large majorité ont un usage quotidien de l'ordinateur (66% soit 19 points de plus). Des chiffres en croissance notamment en raison de la pandémie de Covid-19 qui a conduit à la mise en place à la fois du télétravail et de l'école à la maison ce qui nécessite d'utiliser un outil numérique (smartphone, tablette ou ordinateur).

Au-delà des réseaux fixes et mobiles, très nombreux sont les utilisateurs à s'être tournés vers des logiciels tiers de messageries instantanées (79%) et de téléphone (67%). Mais, l'usage quotidien de ces applications diminue avec l'arrivée de nouveaux utilisateurs, plus âgés, qui ont utilisé ces services pour garder un lien pendant la pandémie de covid-19 et les confinements.

E-commerce, consultation médicale en ligne et télétravail
La pandémie a également accéléré l'essor de l'e-commerce. Plus de ¾ des sondés (76%) a déclaré avoir effectué au moins un achat de bien en ligne au cours des douze derniers mois, contre 62% en 2019. Cette pratique devient régulière pour la moitié de ces utilisateurs qui ont recours aux achats en ligne au moins une fois par mois (+ 13%). Cette augmentation de l'e-commerce, s'accompagne d'une croissance de l'économie circulaire et de la vente en ligne entre particuliers puisque 44% des sondés vendent des biens ou des services en ligne.

Ce baromètre met aussi en lumière le fait qu'une adulte sur trois (33%) a télétravaillé pendant les périodes de confinements de mi-mars à mi-mai puis à partir de fin octobre et que 26% des sondés ont réalisé une consultation médicale en ligne lors de ces périodes. Toutefois, pour une majorité d'adulte (58%) internet permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle et 23% seulement des sondés pensent que l'usage des nouvelles technologies pour des besoins professionnels empiète trop sur la vie privé en dehors des horaires et des milieux de travail habituel. Ce chiffre est en recul depuis 2013.

 

Méthodologie : L'enquête, habituellement administrée en face-à-face entre les mois de juin et de juillet, a été annulée en 2020, pour cause de pandémie. Une autre organisation a été mise en place, avec un recueil mixte organisé entre le 4 décembre 2020 et le 9 janvier 2021 : online mais aussi, pour corriger le biais de sélection, par téléphone. Cette enquête réalisée par le CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) porte sur un échantillon représentatif de 4 029 personnes de 12 ans et plus.