Comment la reconnaissance faciale permet de protéger les koalas en Australie

Le koala est une espèce en voie de disparition. La réduction des collisions avec les véhicules constitue l'un des axes de travail pour protéger ces animaux. C'est la raison pour laquelle des chercheurs de l'Université australienne de Griffith vont installer des caméras, dotées d'un algorithme de computer vision, proches des routes. Le but : comprendre le comportement des marsupiaux.

Comment la reconnaissance faciale permet de protéger les koalas en Australie © David Clode/Unsplash

Une équipe de chercheurs de l'Université australienne de Griffith spécialisée dans l'intelligence artificielle, dirigée par le professeur Jun Zhou, va lancer une étude sur le comportement des koalas sur les routes du sud-est du Queensland, un état australien. Plus particulièrement, ils se demandent dans quelle mesure ces animaux utilisent les passages à faune, des constructions aériennes ou souterraines permettant à la faune et la flore de traverser les routes sans risquer de se faire renverser.

De 1997 à 2018, 356 koalas en moyenne chaque année ont dû être soignés en raison de collisions avec des véhicules. Réduire ce risque est un enjeu majeur pour la conservation de cette espèce, qui est en voie de disparition à cause principalement de la déforestation massive.

20 caméras dopées à l'IA
Pour savoir si et comment ces animaux empruntent les passages à faune, les chercheurs vont installer 20 caméras d'ici juillet 2021. Elles seront dotées d'un système d'apprentissage automatique capable de distinguer les koalas des autres animaux et ainsi d'examiner leurs comportements, d'un détecteur de mouvements, d'un module de réseau sans fil et d'un panneau solaire.

"Le mouvement des animaux déclenchera la capture d'images, les images étant transférées vers un serveur de l'Université Griffith. Des systèmes de vision par ordinateur et d'apprentissage automatique seront utilisés pour traiter les images, permettant la détection et la reconnaissance automatiques des koalas individuels", détaille Jun Zhou.

Distinguer les koalas des autres espèces
Comme l'explique le professeur, "auparavant, des caméras étaient installées pour surveiller les traversées des koalas mais les vidéos capturées devaient ensuite être vérifiées manuellement pour voir si les animaux filmés étaient ou non des koalas". Une tâche chronophage et fastidieuse. C'est cette étape que vont automatiser les chercheurs grâce à un algorithme de vision par ordinateur (computer vision) qui va différencier les koalas des autres espèces australiennes.

Pour développer cet algorithme, les scientifiques vont collaborer avec des organismes de protection des koalas qui possèdent de nombreuses connaissances sur ces marsupiaux.

A l'issue de cette étude de deux ans, les résultats devraient permettre au gouvernement local de prendre des décisions pour accroître la protection des koalas.