Google décale la suppression des cookies tiers dans Chrome à courant 2023

La suppression des cookies tiers sur Chrome est retardée. Elle ne débutera finalement que dans le courant de l'année 2023. Google explique ce délai par la nécessité de mettre en place des alternatives qui puissent être testées en amont.

Google décale la suppression des cookies tiers dans Chrome à courant 2023 © Firmbee/Pixabay

Google décale la suppression des cookies tiers de son navigateur Chrome à 2023. Lorsque Google a annoncé la suppression progressive des cookies tiers en janvier 2020, il a mis en avant son programme "Privacy Sandbox" qui vise à créer des technologies alternatives. Par le biais d'un poste de blog publié jeudi 24 juin 2021, la firme de Mountain View donne quelques précisions sur cette initiative ainsi qu'un planning de déploiement sur Chrome.

Des annonces saluées par Criteo qui parle d'"une très bonne nouvelle". Le spécialiste français de la publicité ciblée sera en effet très affecté par la suppression des cookies tiers. Il cherche actuellement à développer des solutions qui permettront à ses clients d'atteindre leurs audiences sans ces fameux cookies tiers.

Tester des alternatives aux cookies
L'initiative Privacy Sandbox vise à créer "des technologies web qui protègent à la fois la vie privée des personnes en ligne et donnent aux entreprises et aux développeurs les outils nécessaires pour créer des activités numériques florissantes afin de garder le web ouvert et accessible à tous", explique Google. Le but : créer des technologies capables de livrer aux annonceurs des informations utiles sur la personnalité des visiteurs, pour qu'ils puissent continuer à vendre des publicités ciblées, sans pour autant piétiner leur vie privée.

Google souhaite trouver plusieurs technologies et les tester sur Chrome, comme c'est le cas avec les FLoC pour "Federated Learning of Cohorts". Cette méthode vise à proposer aux annonceurs des segments d'audience établis par Chrome, via des algorithmes, en fonction des habitudes de navigation des internautes. L'essai concernant les FLoC, mené dans plusieurs pays, doit prendre fin dans les semaines à venir. Puis Google passera à d'autres tests.

Déployer des technologies d'ici fin 2022
La firme de Mountain View explique vouloir laisser du temps pour le débat et la discussion avec des ONG mais également les régulateurs et institutions étatiques tout en laissant le temps aux services de publicité de migrer vers d'autres solutions. L'Américain a déjà pris une série d'engagements au début du mois assurant développer et mettre en œuvre les propositions d'une manière qui évite les distorsions de concurrence et l'imposition de clauses abusives aux utilisateurs de Chrome. La société promet également de publier les résultats de l'ensemble de tests dans un souci de transparence.

L'objectif est de déployer les technologies clés sur Chrome d'ici fin 2022 pour que la communauté des développeurs commence à les adopter. Les cookies seront ensuite progressivement éliminés sur une période de trois mois, à compter de mi-2023 et ce jusqu'à la fin de cette année. Au total, Google assure que plus d'une trentaine de  propositions ont déjà été faites, dont quatre sont actuellement en test.