La pépite Bubble lève 100 millions de dollars pour enrichir sa plateforme no-code

Levée de fonds Vu ailleurs Spécialisée dans le no-code, la start-up Bubble lève 100 millions de dollars pour enrichir sa plateforme déjà utilisée par plus d'un million de personnes dans le monde. Grâce à une interface graphique simple, n'importe qui peut créer un site ou une application sans savoir coder.

La pépite Bubble lève 100 millions de dollars pour enrichir sa plateforme no-code © Bubble

La start-up new-yorkaise Bubble annonce une levée de fonds en série A de 100 millions de dollars, révèle Techcrunch dans un article publié le 27 juillet. Le tour de table a été mené par Insight Partners et les investisseurs historiques Neo, SignalFire, BoxGroup et ThirdKind. Quelques business angels y ont également participé.

Développer de nouvelles fonctionnalités
Grâce à cette nouvelle levée, la précédente de 6,5 millions de dollars remonte à juin 2019, cette jeune pousse souhaite développer sa plateforme no-code en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités afin de pouvoir répondre au mieux aux besoins de ses actuels clients et en séduire de nouveaux.

Bubble a été fondée en 2012 par Josh Haas et le Français Emmanuel Straschnov avec l'idée suivante : permettre à n'importe qui, développeur ou non, de créer un site internet ou une application. Ils ont donc créé une plateforme no-code qui permet de créer une application sans avoir besoin de taper une ligne de code.

Cette plateforme repose sur du "visual scripting", c'est-à-dire un langage de programmation dans lequel les programmes sont écrits par assemblage d'éléments graphiques afin de simplifier au maximum la tâche pour l'utilisateur. Ainsi, Bubble permettrait de "programmer un réseau social comme Twitter ou une marketplace comme Airbnb" en "une semaine de travail", promet l'entreprise sur son site.
 


Plus d'un million d'utilisateurs
Cette plateforme a séduit plus d'un million d'utilisateurs dans le monde. Elle compte parmi ses clients des start-up, telles que Qoins qui permet de rembourser automatiquement les prêts ou Comet qui met en relation les autoentrepreneurs de la tech et les grandes entreprises.

Concernant les tarifs, Bubble propose une offre gratuite afin de tester la plateforme puis un prix professionnel de 25 dollars par mois jusqu'à 475 dollars par mois pour son offre la plus complète. Des tarifs pour les étudiants sont également disponibles. La société ne communique pas sur son chiffre d'affaires.

La tendance du no-code accélère avec la pandémie
La pandémie de Covid-19, qui a poussé les gens à diversifier leurs compétences notamment dans le numérique, a fait exploser l'utilisation de Bubble. Ainsi, la société a triplé ses revenus au cours des 12 derniers mois et a doublé ses effectifs, passant de 21 à 45 salariés. Situées principalement à New-York, les équipes sont également basées dans 15 pays dont la France. Bubble cherche à recruter de nouveaux talents.