Lockheed Martin s'allie à Omnispace pour développer un réseau 5G hybride avec relais terrestres et satellites

Lockheed Martin se rapproche de la start-up Omnispace, qui ambitionne d'établir un réseau 5G hybride combinant réception satellite directe et relais terrestres classiques. Les partenaires souhaitent mettre au point une offre destinée aux entreprises et aux gouvernements.

Lockheed Martin s'allie à Omnispace pour développer un réseau 5G hybride avec relais terrestres et satellites © Omnispace

Lockheed Martin annonce ce mardi 23 mars 2021 un partenariat avec Omnispace. L'objectif est d'établir un réseau mondial 5G permettant de se connecter directement aux satellites, afin d'avoir une réception partout dans le monde et à tout moment. Les réseaux de télécommunications utilisent dans tous les cas des satellites, mais traditionnellement les smartphones se connectent à des antennes-relais terrestres. Ce nouveau réseau combinerait ces deux approches.

Un réseau 5G hybride sans coupure
"Nous partageons une vision commune avec Omnispace d'un réseau mondial 5G avec des relais dans l'espace qui permettraient aux usagers de passer du réseau satellitaire au réseau terrestre sans coupure, éliminant le besoin de multiplier les appareils pour différents réseaux", résume Rick Ambrose, EVP of Lockheed Martin Space, dans un communiqué. Cette solution sera destinée aux grandes entreprises et aux gouvernements.

Pour mettre au point son réseau, Omnispace veut sécuriser le spectre du service mobile par satellite (MSS) sur la bande des 2 GHz ainsi que des spectres complémentaires au sol. La start-up promet un réseau conforme aux normes 3GPP 5G afin de faciliter l'interopérabilité.

Omnispace a levé 60 millions de dollars en février pour déployer son réseau hybride. Mais elle est encore loin du compte puisqu'elle doit encore valider ses produits et technologies 5G et démontrer la faisabilité d'une connectivité 5G directement depuis l'espace. La collaboration avec Lockheed Martin devrait l'aider dans ses développements, même si les deux entreprises ne détaillent pas précisément les termes de leur partenariat.