Microsoft se muscle dans la cybersécurité en s'emparant de RiskIQ

Face à l'augmentation des cyberattaques, Microsoft a annoncé l'acquisition de la société RiskIQ qui est spécialisée dans les logiciels de détection des menaces et aide les entreprises à comprendre où et comment elles peuvent être attaquées. Le montant de cette acquisition s'élèverait à 500 millions de dollars.

Microsoft se muscle dans la cybersécurité en s'emparant de RiskIQ © Microsoft

Microsoft s'empare du fabricant de logiciels de cybersécurité RiskIQ. Une acquisition qui lui permet de renforcer ses compétences dans ce domaine et proposer plus de services pour protéger ses clients dans un contexte de multiplication des cyberattaques. L'opération a été annoncée lundi 12 juillet 2021 sur le site de l'entreprise qui ne donne pas les détails financiers de l'accord. Selon Bloomberg, qui a relayé l'information ce dimanche et échangé avec des sources proches du dossier, le géant aurait déboursé plus de 500 millions de dollars en espèces pour la société.

Investir pour la cybersécurité
Fondée en 2009, RiskIQ est connue pour son rapport annuel sur la sécurité intitulé "Evil Internet Minute". Basée à San Francisco, l'entreprise propose surtout des logiciels cloud pour détecter les menaces de sécurité et aider les clients à comprendre où et comment ils peuvent être attaqués notamment sur des réseaux d'entreprise complexes sur les lesquels de multiples appareils sont recensés. Parmi ses clients figurent Facebook, BMW, American Express et le service postal américain. La société a par ailleurs récemment levé 83 millions de dollars auprès d'entreprises comme Summit Partners et Battery Ventures, selon Crunchbase.

Face à l'augmentation des cyberattaques, notamment par ransomware, Microsoft a annoncé de nombreuses mesures et investissements à destination de la cybersécurité. "Avec l'acquisition de RiskIQ, nous poursuivrons notre mission d'aider les clients à défendre leur patrimoine numérique croissant contre les cybermenaces de plus en plus nombreuses", a expliqué Microsoft. La firme de Redmond a dévoilé une série d'attaques visant ses produits et ses clients au cours des dernières semaines, notamment par les hackers de SolarWinds. L'acquisition de RiskIQ fait d'ailleurs suite au rachat de ReFirm Labs, start-up spécialisée dans la sécurisation des objets connectés.