Starlink, le FAI par satellite de SpaceX, prévoit une couverture mondiale pour septembre

Vu ailleurs SpaceX prévoit d’offrir son service d’accès à Internet par satellite, Starlink, au monde entier à partir de septembre prochain. Sous réserve d’obtenir les autorisations nécessaires, la constellation composée de 1 800 satellites devrait permettre de couvrir l’intégralité de la planète. 

Starlink, le FAI par satellite de SpaceX, prévoit une couverture mondiale pour septembre © SpaceX

Selon Gwynne Shotwel, présidente de SpaceX, le service internet par satellite Starlink sera en mesure de fournir une couverture mondiale dès le mois de septembre, rapporte Reuters

Lors d’une conférence technologique de Macquarie Group, Gwynne Shotwel est revenu sur les avancées du réseau internet ultra rapide par satellite d’Elon Musk. "Nous avons déployé avec succès environ 1 800 satellites et une fois qu’ils auront tous atteint leur orbite opérationnelle, nous aurons une couverture mondiale continue. Cela devrait être vers le mois de septembre", a-t-elle indiqué.

Pour l’heure, SpaceX a obtenu le feu vert pour la mise en orbite de 12 000 satellites pour sa constellation. Toutefois, selon Gwynne Shotwel, la constellation actuelle est suffisante pour un lancement mondial. La société ambitionne d’envoyer environ 42 000 satellites en orbite d’ici à 2027.

obtenir les autorisations nécessaires
Tout n’est pas encore fait cependant. "Nous avons un travail de réglementation à faire pour aller dans chaque pays et obtenir les approbations et fournir nos services", a indiqué la présidente. Pour l’instant, Starlink est disponible en version bêta que dans onze pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la France.

Une poignée de clients français peuvent ainsi essayer le service par satellite suite à la décision de l’Arcep (autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse), qui a attribué une autorisation d’utilisation de fréquences radioélectriques à SpaceX. Il faut toutefois débourser un abonnement mensuel de 99 euros et prévoir une installation matérielle au prix de 499 euros.

500 000 précommandes
Le service devrait donc bientôt s’étendre davantage. Selon CNBC la société a déjà enregistré des filiales dans plusieurs autres pays dont l’Australie, l’Argentine, le Brésil, la Colombie, le Mexique, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, l’Afrique du Sud et l’Espagne.

Pour son premier lancement en version bêta, le service comptait en février dernier plus de 10 000 utilisateurs. En mai, Elon Musk s’était félicité d’avoir reçu plus de 500 000 précommandes pour son service Internet. Il a également fait part de ses inquiétudes, indiquant que "le défi sera plus conséquent quand nous arriverons à plusieurs millions d’utilisateurs".