Les Etats-Unis adoptent de nouvelles restrictions à l'encontre de Huawei

Vu ailleurs L'administration Biden choisit la ligne dure. Le gouvernement américain a adopté de nouvelles mesures restrictives à l'encontre de Huawei, poursuivant la stratégie mise en place par la précédente administration.

Les Etats-Unis adoptent de nouvelles restrictions à l'encontre de Huawei © Glassdoor

Le gouvernement américain prend de nouvelles mesures restrictives à l'encontre de Huawei. L'élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis n'aura pas changé la donne pour le constructeur. Son administration a informé le 11 mars certains fournisseurs de Huawei du renforcement des conditions pour l'obtention des licences les autorisant à commercer avec l'entreprise chinoise. Les composants utilisés pour ou avec les appareils 5G ne peuvent plus être vendus, rapporte Bloomberg. Cette nouvelle mesure prend effet dès cette semaine.

Concrètement une interdiction plus explicite a été adoptée sur l'exportation de composants comme les semi-conducteurs, les antennes et batteries utilisés dans les appareils 5G de Huawei. Certaines sociétés ont obtenu auparavant des licences pour commercialiser des produits utilisés dans du matériel 5G alors que d'autres non. Les entreprises se plaignaient du manque de clarté des règles. D'où cette nouvelle mesure qui vient uniformiser les interdictions de commercer avec Huawei.

Poursuite de la politique menée par Donald Trump
Cette action montre que pour l'instant l'administration Biden entend suivre la ligne mise en place par le précédent gouvernement. Huawei est considéré comme une menace pour la sécurité nationale, tout comme l'application TikTok de ByteDance ou l'entreprise Tencent. Huawei a été placée sur une liste contraignant les entreprises américaines à obtenir l'approbation du gouvernement avant de pouvoir commercer avec. Cette règle a ensuite été élargie aux sociétés, non américaines mais utilisant des brevets ou des équipements provenant de sociétés américaines.

En janvier dernier, rapporte Reuters, l'administration Trump a refusé plus de 116 licences qui auraient pu rapporter 119 milliards de dollars et a approuvé seulement quatre licences pour plus de 20 milliards de dollars. Les changements adoptés par la nouvelle administration pourraient remettre en cause les contrats existants concluent avec Huawei selon les précédentes conditions d'obtention des licences.