Shortways, à la poursuite des « bad datas »
Shortways, à la poursuite des « bad datas »

Shortways, à la poursuite des « bad datas »

Shortways, à la poursuite des « bad datas »

Présentation de l’entreprise :

Créé début 2011 à Laval par Toan Nguyen, Shortways propose un assistant virtuel, destiné à prévenir les erreurs de saisie. « On parle beaucoup des big data, mais nous nous intéressons aux “bad data“, la mauvaise qualité des données dont 75 % proviennent des utilisateurs collaborateurs eux mêmes, explique cet ingénieur de Centrale Paris. Car tout le monde rentre des données dans les ERP mais les instructions ne sont pas forcément respectées, du fait de la complexité des contrats, du reporting… Notre vision est d'informer et de former en continu les utilisateurs. » L'éditeur emploie 8 salariés pour 300 000 euros de chiffre d'affaires en 2013. Il vise déjà une croissance à deux chiffres. La levée récente de 500 000 euros auprès des fonds Sodero, Idee et Bpifrance, lui permettra d'intensifier ce développement. 

 

Cette start-up a été sélectionnée par la rédaction de L’Usine Nouvelle pour La France du Numérique 2014.

 

Genèse de l’entreprise :

-

Créateurs :

Toan Nguyen.

Implantation :

Laval, France.

Informations pratiques :

  • Date de création

    01/01/2011

  • Adresse du siège

    6 rue Léonard de Vinci CS 20119
    53001 LAVAL

  • Nombre d’employés

    8

  • Site Web

    http://shortways.com/

  • Téléphone

    +33 6 50 26 46 34

  • Email

    info@shortways.com

  • Chiffre d’affaires

    300 €

Data - Analytics :