Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

1,2 milliard de dollars de pertes pour Uber au premier semestre 2016, et alors !

Vu ailleurs Uber a creusé ses pertes au deuxième trimestre, à 540 millions de dollars. Du jamais vu ou presque pour une start-up de cette taille à ce stade de son existence, souligne Bloomberg. Mais l'accord signé en Chine avec Didi Chuxing devrait lui permettre de revenir dans le vert.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

1,2 milliard de dollars de pertes pour Uber au premier semestre 2016, et alors !
1,2 milliard de dollars de pertes pour Uber au premier semestre 2016, et alors ! © Volvo

Après avoir fini 2015 dans le rouge, avec une perte de 2 milliards de dollars, Uber débute 2016 sur la même trajectoire. Selon le site Bloomberg, le service de VTC a enregistré des pertes de 520 millions de dollars au premier trimestre et 750 au second. Soit 1,27 milliard de dollars sur la première moitié de l'année. A part Amazon, aucune entreprise de la "nouvelle économie" n'a pu se permettre de perdre autant d'argent en si peu de temps.

 

bataille de prix et course à la technologie

Ce n'est pas faute de grandir : le chiffre d'affaires d'Uber grossit au même rythme que ses pertes. Les revenus ont augmenté de 18% entre le premier et le deuxième trimestre. Mais dans le même temps, Uber continue d'augmenter le nombre de chauffeurs avec qui il travaille, investit beaucoup dans la technologie, notamment liée à la conduite autonome, et baisse ses tarifs pour toucher le grand public. Seule sa capacité à lever des sommes astronomiques (16 milliards de dollars en cash et en dette depuis ses débuts) lui permet de rester à flot, en attendant une stabilisation.

 

Pour Uber, le plus dur est peut-être passé. La signature d'un traité de paix avec son concurrent chinois Didi Chuxing cet été pourrait significativement améliorer ses comptes sur la deuxième moitié de l'année. Uber compte aussi valoriser sa technologie (le partenariat avec Volvo le prouve) et mettre le paquet sur la recherche pour assécher la concurrence et atteindre la viabilité économique.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media