Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

1 concert de U2 = 3 téra-octets de données

Insolite [ACTUALISE] Les big data, une problématique omniprésente.... jusque dans les salles de spectacles. Ainsi les récents concerts de U2 à l'AccorHotels Arena ont mobilisé le traitement de données de taille colossale, générant près de 2 téra-octets supplémentaires par concert.
mis à jour le 16 novembre 2015 à 09H40
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

1 concert de U2 = 3 téra-octets de données
1 concert de U2 = 3 téra-octets de données © Aurélie Barbaux

Actualisation du 16 novembre : cet article a été écrit avant les attentats du 13 novembre. Les concerts des 14 et 15 novembre ont été annulés.

Big data. Un mot-clé décidément au goût du jour de l'économie numérique, mais qu'on retrouve aussi... dans l'industrie des loisirs. A commencer par les concerts, devenus aujourd'hui de véritables spectacles sons et lumière faisant la part belle au traitement d'images. Ainsi EMC, spécialiste mondial de la gestion de données, a collecté des informations chiffrées sur les données brassées par les prestations de U2 à l'AccorHotels Arena, du 11 au 15 novembre. Et ces chiffres sont éloquents : 2 téra-octets de données générées à chaque concert, soit donc 80 DVD Blu Ray !

 

50 téra-octets d'archives

Les infrastructures déployées sur scène sont donc d'une importance critique, et jouent de concert avec les monstres sacrés du rock irlandais. Les données mises en jeu atteignent une taille considérable : 1 téra-octet de visuels à projeter par concert, 1 téro-octet de prises de vues vidéo, 1 téra-octet de sauvegarde, et pas moins de 50 téra-octets d'archives dans lesquelles l'écran géant puise pour s'alimenter.

 

D'autant plus que les 11 soirées de la tournée de U2 lui ont rapporté 22 millions de dollars. Avec un tel budget, et un traitement des données en temps réel, la fausse note technique n'est pas permise. Mais le groupe s'en amuse, et n'hésite pas à s'emparer du dispositif.

 

Selfie vidéo live

Ainsi les musiciens invitent une fan à les rejoindre, puis lui remettent un smartphone dont la caméra rediffuse ses images... directement sur l'écran géant ! De quoi démultiplier les interactions entre le groupe et son public, et surtout porter les problématiques de la transformation numérique dans l'industrie du spectacle. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media