Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

14 capteurs dans une valise

Pour détecter les vapeurs d’explosifs utilisés couramment par des terroristes, rien de plus sensible qu’un chien bien entraîné. T-Rex (Technology for the recognition of explosives) est un système portable qui vise à faire aussi bien. Il a l’avantage d’être toujours disponible et jamais fatigué. De plus, il identifie la substance explosive.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

14 capteurs dans une valise
14 capteurs dans une valise

Le système de détection d'explosifs T-Rex dispose d'un flair hors norme. Les chercheurs du CEA Le Ripault, qui l’ont développé, ont mis le paquet : 8 capteurs à ondes acoustiques de surface (SAW), 4 capteurs de fluorescence, et 2 microbalances à quartz. Le tout est placé dans une chambre de mesure de petite taille, et l’ensemble dans une valise que l’on peut transporter facilement pour faire des contrôles sur le terrain.

L’intérêt de multiplier les techniques de mesure ? Ces trois principes différents permettent de couvrir une large gamme de substances recherchées, et d’éviter les fausses détections. Le système ne se contente pas de détecter : il identifie le type d’explosif (6 à 8 substances cibles pourront être identifiées), grâce à un algorithme qui traite les données en temps réel. Le système est piloté à partir d’un ordinateur portable.

Les capteurs SAW et les microbalances détectent les substances par gravimétrie : l’adsorption du gaz sur une surface modifie sa fréquence d’oscillation. Les capteurs de fluorescence surveillent l’émission d’une substance fluorescente excitée par des Led : l’approche d’une molécule recherchée diminue la fluorescence. Le seuil de détection est de l’ordre du ppb (partie par milliard).

"Plusieurs exemplaires du prototype T-Rex ont été testés, en laboratoire, puis en environnement réel. Nous cherchons maintenant un partenaire industriel pour poursuivre l’industrialisation", indique Lionel Hairault du CEA Le Ripault. Un travail qui consistera, pour l’essentiel, à adapter l’appareil l’application visée et à ses conditions d’utilisation.

Thierry Lucas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale