Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

18 kg à bout de bras

Des étudiants américains ont réalisé le prototype d’un exosquelette pour le bras, qui permet de porter de lourdes charges. Mais sa principale application pourrait être la rééducation de personnes blessées au bras ou au dos. Les inventeurs ont reçu le James Dyson Award.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

18 kg à bout de bras
18 kg à bout de bras © Titan Arm

Comme les autres exosquelettes, Titan Arm - c’est son nom -  augmente la force de celui qui en est équipé. Mais sa particularité est d’être un bras motorisé, alors que la plupart des exosquelettes équipent le bas du corps. Des capteurs lisent les impulsions électriques des nerfs, et les traduisent en mouvement. Les données mesurées par des capteurs sur le bras peuvent être transmises à un médecin, pour un suivi médical à distance.

Titan Arm permet de porter jusqu’à 18 kilos, et pourrait faciliter le travail et éviter des accidents dans des ateliers ou des entrepôts. Mais il a aussi été conçu pour faciliter la rééducation de personnes blessées au bras ou au dos.

Une autre de ses spécificités est son relatif faible coût - 2000 dollars pour le prototype - alors le prix d’un exosquelette peut atteindre 100 000 dollars.

Les quatre étudiants de l’université de Pennsylvanie qui l’ont conçu ont reçu le James Dyson Award, un concours international réservé aux étudiants en design ou en ingénierie.  Les étudiants ont reçu 35 400 euros de la fondation James Dyson, et leur université 11 800 euros.

Thierry Lucas

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale