Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

1Kubator, le révélateur des start-up régionales

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up, qui a clôturé une levée de fonds de presque 4 millions d’euros,début juillet, est parvenue, en deux ans, à ouvrir quatre incubateurs à Lyon, Rennes, Nantes et Bordeaux. Elle a déjà accueilli plus de 120 start-up dans ses locaux.

1Kubator, le révélateur des start-up régionales
1Kubator, le révélateur des start-up régionales © 1Kubator

La start-up 1 Kubator, a clôturé une deuxième levée de fonds, de presque 4 millions d’euros, début juillet. Deux ans après son lancement, cet incubateur qui accueille déjà près de 120 start-up dans quatre espaces situés à Lyon, Rennes, Nantes et Bordeaux, espère, grâce à cette manne financière, élargir encore ses horizons. Objectif : se déployer dans dix villes françaises et ouvrir deux nouveaux espaces dans le Sud et l'Est. Si les villes restent encore à définir, le CEO et fondateur, Alexandre Fourtoy, affirme être particulièrement intéressé par “les métropoles labellisées French Tech”, en raison de leur importante zone de chalandise.

 

Une partie des fonds doit également permettre la mise en place de trois nouveaux programmes d’incubation, pour élargir l’offre proposée aux start-up. 1KFabrik, en partenariat avec Bel Air Camp, un des plus grand tech labs de Lyon, offrira un premier programme d’accompagnement autour des objets connectés. 1KTech, réalisé en partenariat avec Pulsalys, la SATT des universités de Lyon / Saint Etienne, vise quant à lui à accompagner la maturation de projets, nés dans les universités, en start-up. Pour finir, 1KTeamUp, un programme d’un mois adressé aux entrepreneurs sans projet, vise à associer une personne à la fibre entrepreneuriale avec un projet qui peut être issu d’un incubateur, de l’université, de partenaires industriels ou même de start-up cherchant un associé.

 

Financement, production et mise en marché 

L’offre initiale proposée par 1Kubator, répond aux besoins des entrepreneurs du digital, en mêlant financement, solution de production et mise en marché. “La société investit 25 000 euros dans chaque start-up qu’elle incube”, souligne le fondateur, et travaille donc, contrairement à un organisme de formation, main dans la main avec les entrepreneurs. Pas moins de 280 mentors et intervenants accompagnent quotidiennement les start-up dans leur développement.

 

Le programme 1Kubator est structuré de manière à suivre un processus de construction logique, avec un suivi personnalisé, mais aussi des ateliers et échanges pour parvenir à déterminer le positionnement de la société, construire un MVP, créer une communauté, mais également conquérir le marché et établir un business model, ainsi qu’un business plan. Les start-up incubées disposent de dix mois pour y parvenir et par la suite, trouver leurs premiers clients. “Entre 80 et 90% des start-up ont des clients sortis d’incubation” affirme Alexandre Fourtoy.

 

1Kubator détient 10% du capital de ses start-up

Le fonctionnement d’1Kubator est basé sur un business model simple puisqu’il repose sur le succès des start-up. Il “s’apparente à un fond d’investissements”, explique Alexandre Fourtoy. La société investit dans les start-up incubées et détient alors automatiquement, 10% de leur capital, avec pour objectif de revendre cette part au bout de cinq ans. Mais étant donné l’investissement effectué alors que les start-up ne sont qu’à l’état d’embryon, le risque d’échec est important. Le CEO en est bien conscient et c’est son parti pris : investir peu, dans beaucoup de projets, une rentabilité est alors assurée sur le petit nombre de start-up qui vont percer. Ces sociétés, initialement axées uniquement autour du digital, s’élargissent à tous les domaines, grâce aux nouveaux programmes élaborés par 1Kubator.

 

Elle-même start-up à l’origine, 1Kubator a développé ses propres outils de travail digitaux, comme sa plateforme de gestion des start-up, SMSI, qui permet de connaître en temps réel le stade d’évolution de chaque projet. Un système de recueil de candidatures et de recherche de mentors a également été développé par l’équipe 1Kubator, composée de seize profils. 1KChat fait aussi partie des outils conçu pour les entrepreneurs et salariés d’1Kubator. Il remplace Slack et permet une communication entre les membres, grâce à des bases d’open source.

 

Une présence exclusivement régionale

“Le pragmatisme, l’ambition, l’honnêteté, le travail et la liberté”, voilà les valeurs d’1Kubator, comme énoncées par le fondateur. Et c’est ce pragmatisme qui a conduit la société à opter pour une présence uniquement régionale. “Le coût d’implantation, plus la concurrence déjà présente à Paris, obligerait un niveau d’investissement beaucoup trop élevé” déclare Alexandre Fourtoy. Et pour cause, la capitale compte déjà de nombreux espaces d’incubation de renoms, comme Station F. Se faire une place est dès lors d’autant plus difficile. Par ailleurs, neuf villes françaises ont été labellisées métropole French Tech, des endroits pertinents pour 1Kubator, dès l’instant que la ville fait preuve d’un tissu dynamique porteur d’entrepreneuriat.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale