Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

20 % des sites web mondiaux ne sont pas assez transparents selon la CNIL

Selon une étude menée par la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) française et une vingtaine de ses homologues, un site internet audité sur cinq ne fournit aucune information à ses visiteurs quant à la politique de protection des données.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

20 % des sites web mondiaux ne sont pas assez transparents selon la CNIL
20 % des sites web mondiaux ne sont pas assez transparents selon la CNIL © sudden inspiration - Flickr - C.C.

La CNIL et 19 commissions nationales ont rendu, le 13 août, les résultats de l'opération "Internet Sweep Day", une première mondiale visant à apprécier le niveau d'information des internautes.

Selon leur constat publié dans un communiqué, plus de 20 % des sites internet et applications mobiles audités dans le monde ne fournissent "aucune information" à leurs visiteurs concernant leur politique de protection des données personnelles.

"Les conclusions de cette opération montrent l'insuffisance, voire parfois l'absence, d'une information claire des internautes sur les conditions de traitement de leurs données personnelles", explique la commission.

Au total, ce sont 2 180 sites internet ou applications les plus visités dans le monde à avoir été audités pat la CNIL française et ses homologues américaine, allemande, australienne ou encore britannique.

En France, 250 sites internet "régulièrement fréquentés par les internautes français" ont été auditionnés par la CNIL, qui a constaté qu'il apparaissait que "99 % d'entre eux collectent des données à caractère personnel".

"Si les tendances générales sont comparables à celles décrites au niveau mondial, certaines spécificités sont apparues. Ainsi, moins de 10 % seulement des sites web audités ne fournissent pas d'information sur leur politique de protection des données", précise l'institution, sans citer de noms.

La CNIL "a décidé de se rapprocher de certains des sites présentant des manquements à la loi Informatique et libertés afin que ceux-ci améliorent l'information fournie aux personnes dont elles collectent des données. A défaut, les procédures contraignantes prévues par la loi pourront être utilisées", a-t-elle prévenu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media