Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

3D Robotics présente le Solo, un smart drone dédié à la vidéo

En réponse au Phantom 3 annoncé la semaine dernière par le chinois DJI, l'américain 3D Robotics lance le Solo, un drone intelligent doté de fonctions avancées pour la capture vidéo 4K. Conçu en partenariat avec GoPro, il a une approche différente de celle du Phantom en n'intégrant pas sa propre caméra.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Il n'aura pas fallu longtemps à 3D Robotics pour réagir à l'annonce du nouveau Phantom, le best-seller du leader mondial du drone, le chinois DJI. L'entreprise a dévoilé le 13 avril le Solo, un "smart drone" capable comme le Phantom 3 de filmer en 4K. La différence majeure : là où DJI livre son drone avec une caméra incluse (et non remplaçable) pour 1399 euros, le Solo est livré sans et laisse à l'utilisateur le choix de la caméra (à noter que pour l'instant seules les GoPro sont compatibles). Il coûte 1000 dollars (946 euros) de base, ou 1400 dollars (1325 euros) avec un stabilisateur GoPro dédié.

L'aspect "smart" du Solo est rendu possible par deux ordinateurs sous Linux (un dans le drone, l'autre dans le contrôleur) utilisant des processeurs ARM Cortex-A9 cadencés à 1 GHz. L'objectif est de proposer des fonctionnalités avancées sans impacter le système de pilotage automatique (Pixhawk 2, développé en interne par 3DR). Le Solo permet ainsi de régler l'autopilote pour effectuer des survols (stationnaires, en ligne droite entre deux points ou en "orbite" autour d'une cible) et des plans spécifiques sans avoir besoin d'un opérateur additionnel en charge de la caméra. Conçu en parternariat avec GoPro, il propose un accès direct aux réglages de la caméra directement depuis l'application mobile.

Il propose de plus un suivi vidéo 720p en direct sur un smartphone ou un écran HDMI, et dispose de 20 minutes d'autonomie en vol et d'un rayon d'action de 800 mètres. Le drone est conçu comme une solution "clé en main" et simple à utiliser, mais il se veut également modifiable et dispose d'une baie pour des accessoires qui peut accueillir des capteurs infrarouges ou un module pour voler en intérieur. Les moteurs et les batteries sont aussi facile à remplacer suivant les besoins. Sa sortie est prévue pour le mois de mai.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media