Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

3DLook et le sac du futur de Louis Vuitton, deux exemples de la stratégie innovation du groupe LVMH

Présent pour la 4e année consécutive à VivaTech, qui s’est tenu du 16 au 18 mai 2019 à Paris, le groupe LVMH présentait 30 start-up et les projets de 24 maisons. L’occasion de faire le point sur la stratégie innovation du groupe de luxe, avec Laetitia Roche-Grenet, Directrice Synergies Business au sein du Groupe LVMH.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

3DLook et le sac du futur de Louis Vuitton, deux exemples de la stratégie innovation du groupe LVMH
3DLook et le sac du futur de Louis Vuitton, deux exemples de la stratégie innovation du groupe LVMH © SMG

"Le groupe LVMH réunit plus de 70 maisons. Chacune d’elles a sa propre stratégie et sa propre identité, sa propre façon de faire de l’innovation, rappelle Laetitia Roche Grenet, Directrice Synergies Business au sein du Groupe LVMH, rencontrée à l’occasion de Viva Tech. On a construit un écosystème dans lequel chacune des maisons peut aller puiser de l’innovation, s’inspirer".

 

Les deux piliers de l’innovation du groupe LVMH

Cet écosystème s’appuie sur deux piliers : l’intrapreneuriat, matérialisé par le programme DARE (Disrupt, Act, Risk to be an Entrepreneur), une initiative lancée en juillet 2017 dont l’objectif est d’offrir la possibilité aux talents du groupe de créer devenir intrapreneur ; et la Maison des startups dans laquelle le groupe incube 50 jeunes pousses par an. "Cela permet aux maisons d’être en contact avec les start-up et aux start-up d’échanger avec les maisons. On les accompagne pendant 6 mois", exprime Laetitia Roche-Grenet.


Au sein de cet écosystème, VivaTech s’inscrit pour le groupe LVMH comme un rendez-vous clé. "C’est un moment où l’on remet le LVMH Innovation Award (lancé en 2017, ndlr). C’est extrêmement important pour nous parce que cela nous permet de sourcer les start-up et de détecter les pépites", poursuit Laetitia Roche Grenet. Pour cette édition 2019, plus de 1000 candidatures ont été épluchées. "Nous choisissons 30 de ces start-up pour qu’elles soient présentées sur le stand. L’idée est de mettre en lumière leur savoir-faire et leur innovation", explique-t-elle.

 

3DLook, lauréat du LVMH Innovation Award

Orienté sur le thème de l’expérience client, plus précisément "Façonner l’expérience client de demain", le challenge a récompensé cette année 3D Look. Créée par Vadim Rogovskiy, Alex Arapov et Ivan Makeev, cette start-up ukrainienne basée dans la Silicon Valley a développé une solution qui permet de déterminer sa taille de vêtement simplement à partir de deux photos (une de face, une de profil) prises avec son smartphone, et d’essayer des articles en réalité augmentée. 3DLook remporte ainsi un hébergement à la Maison des startups et les mises en relation avec les maisons du groupe.


"Cela nous permet d’être encore plus rapides, plus agiles, d’accélérer nos innovations et, pour eux, c’est un levier de développement immense. Il y a un vrai échange fructueux pour les deux parties", insiste Laetitia Roche-Grenet. Notre façon de travailler est vraiment basée sur les rencontres humaines et l’échange".
 

Démonstration de 3DLook

 

 

 

La toile du futur de Vuitton, exemple d’un projet intrapreneurial réussi

Au-delà de ce challenge, une autre innovation a fait le buzz sur le stand du Groupe LVMH : le sac Louis Vuitton doté d’écrans OLED souples et personnalisables à l’infini. Pour Laetitia Roche Grenet, cette innovation est d’autant plus symbolique qu’elle est issue du programme d’intrapreneuriat du groupe. "Il y a une très jolie histoire derrière", raconte-t-elle.


Cette histoire, c’est celle de Katia, une jeune femme qui travaillait dans la joaillerie au sein du groupe. "On a lancé l’initiative DARE, et elle fait partie de la première session en juillet 2017". Suite à l’envoi de son idée, cette collaboratrice a fait partie des 60 personnes sélectionnées (sur plus de 500 candidatures) pour rejoindre le programme. "Elle a travaillé pendant 3 jours et 3 nuits en équipe. Quand elle est sortie, elle m’a dit : ‘il y a quelque chose qui a changé chez moi. DARE a changé ma vie. Cela a changé ma vision du travail'", poursuit Laetitia Roche-Grenet.


Un vrai succès puisque cette toile du futur a été dévoilée lors du défilé Croisière de Louis Vuitton à New York le 8 mai 2019, pour une commercialisation prévue en 2020. "Elle a réussi à fédérer autour d’elle les équipes d’innovation de Vuitton, elle a une place à Station F. L’esprit entrepreneur, c’est ça : c’est être capable de faire avancer quelque chose", se félicite Laetitia Roche-Grenet.

 

Des innovations insolites aussi

Parmi les autres innovations, on retient aussi quelques projets très axés sur la personnalisation, comme la Dream Machine de Bulgari, un distributeur automatique de bagues de luxe qui calcule la taille de la bague grâce à un scanner biométrique, une solution imaginée notamment pour les aéroports.


Autre projet insolite : l’impression de selfies sur la mousse de son cocktail. Imaginée au sein du MH Lab par la marque Chandon en partenariat avec la start-up israélienne Ripples et des mixologues, la solution propose aux consommateurs de scanner un QR code, qui donne accès à une app permettant de personnaliser un message ou de se prendre en selfie. La photo (ou le message) est alors transmis à une machine à cocktails qui l’imprime sur la mousse du cocktail. "Un système de détection laser permet à la machine de s’adapter à la taille du verre", nous indique Eléonore Monnin, brand manager chez Chandon. Pour chaque évènement, on peut personnaliser également des messages personnalisés". Pas de produit chimique, les colorants sont faits à base d’encres naturelles, telles que le malt de café, ou de carottes. Le tout sans altérer le goût, promet la marque.

 

De la techno, oui, mais pas seulement

Ce ne sont là que quelques exemples parmi les 50 exposés sur le stand du groupe. Si Laetitia Roche-Grenet cite les technologies d’intelligence artificielle et de réalité augmentée pour dénicher le matériau de demain ou transformer l’expérience client dans les boutiques, cela ne fait pas tout : "L’innovation, c’est la technologie mais pas uniquement. L’idée est de créer une expérience encore plus belle".


Et de conclure : "L’innovation et la créativité font partie de l’ADN du groupe. Le fait d’être investi et impliqué dans le monde des start-up permet de continuer de façon encore plus créative et qualitative. L’innovation est quelque chose qui parle aux talents du groupe et c’est complètement naturel. On parle la même langue."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale