Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

5 Français parmi les 60 pépites à suivre dans les semi-conducteurs

Vu ailleurs Le journal EE Times publie sa sélection 2016 des 60 sociétés émergentes à surveiller dans les semiconducteurs. Y figurent cinq pépites françaises: Aledia, Chronocam, Intento Design, SigFox et Wavelens.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5 Français parmi les 60 pépites à suivre dans les semi-conducteurs
Aledia figure dans le classement des 60 pépites dans les semi-conducteurs recensées par EE Times © Aledia

Le journal EE Times publie l’édition 2016 de sa sélection des 60 sociétés émergentes à surveiller dans les semiconducteurs. Sous le titre "EE Times Silicon 60 : 2016’s Emerging Compagnies to Watch" , cette nouvelle sélection reprend 35 des start-up déjà recensées dans l’édition précédente et complète la liste par 25 nouvelles dont le développement est jugé prometteur.

 

32 pépites américaines

Les Etats-Unis dominent avec 32 sociétés, dont 22 basées en Californie. Les autres proviennent de 15 pays différents, dont la Chine, le Japon, Taïwan, la Russie, le Royaume-Uni, l’Inde, les Pays-Bas, le Canada, la Suisse, la Corée du Sud… et même le Vietnam. La France se place en troisième position derrière les Etats-Unis et la Chine, avec cinq pépites recensées.

 

Aledia: des LED blanches 3D

La première est Aledia. Fondée en 2011 par essaimage du CEA-Leti, à Grenoble, elle développe une technologie de LED blanche en 3D capable de produire trois fois plus de lumière que les LED planaires actuelles. De quoi baisser les coûts et lever ainsi un obstacle majeur à la banalisation des LED dans l’éclairage général. Deux clients potentiels lui ont apporté leur soutien : Valeo dans l’éclairage automobile et Ikea dans l’éclairage du bâtiment.

 

Chronocam: systèmes de vision proches de l'oeil humain

La deuxième est Chronocam. Créée à Paris en 2014, elle planche sur des systèmes de vision basés sur une technologie de capteur d’image proche dans son fonctionnement des capteurs biologiques comme l’œil humain. Sa méthode de restitution des données de l’image offre l’avantage de réduire la consommation de bande passante et de courant. La société bénéficie du soutien financier de Bosch et du CEA.

 

Intento Design: outils CAO pour circuits analogiques et mixtes

La troisième est Intento Design. Née en 2015 à Paris, elle édite des outils de CAO et blocs de propriété intellectuelle pour la conception de circuits analogiques ou mixtes analogiques-numériques. Ses solutions ont la particularité d’adapter automatiquement le dessin des circuits à l’évolution des procédés de fabrication.

 

Wavelens: systèmes optiques en technologie MEMS

La quatrième est Wavelens. Créée par essaimage du CEA-Leti à Grenoble en 2012, elle met au point des systèmes optiques en technologie Mems (microsystème électromécanique) offrant des fonctions comme l’autofocus, la stabilisation d’image et le zoom. Sa technologie se destine à améliorer la qualité des caméras intégrées dans les mobiles.

 

SigFox: réseau d'Internet des objets

La cinquième est SigFox Wireless. Fondée à Toulouse en 2009, elle développe une technologie de réseaux d'Internet des objets à longue portée, bas débit et faible consommation. La société fonctionne à la fois comme opérateur de réseau pour la remontée d'information des capteurs et comme pourvoyeur de modems. Pour s'étendre à l'international, elle licencie sa technologie à des opérateurs au Royaume-Uni, en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas et au Danemark.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale