Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

5 nouveaux constructeurs automobiles soutiennent l'initiative de Softbank et Toyota dans la mobilité autonome

Cinq constructeurs automobiles japonais – Isuzu, Suzuki, Subaru, Daihatsu et Mazda – investissent dans Monet Technologies. Cette coentreprise récemment fondée par Softbank et Toyota doit réfléchir aux différents services de mobilité pouvant être proposés avec des véhicules autonomes et développer une plateforme de MaaS (Mobility as a Service).
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5 nouveaux constructeurs automobiles soutiennent l'initiative de Softbank et Toyota dans la mobilité autonome
E-Palette, le véhicule modulaire dévoilé par Toyota à l'occasion du CES 2018. © Toyota

Isuzu, Suzuki, Subaru, Daihatsu et Mazda rejoignent la coentreprise de Softbank et Toyota baptisée Monet Technologies. Cette dernière, dont le nom est l'acronyme de "mobility network", cherche à développer différents services de mobilité autour du véhicule autonome. Les cinq constructeurs automobiles japonais ont annoncé cette entrée au capital de Monet vendredi 28 juin 2019.

 

Des données issues des véhicules connectés

Isuzu, Suzuki, Subaru, Daihatsu et Mazda investiront dans Monet d'ici à août 2019 et y détiendront chacun une participation d'environ 2%. Les montants de ces investissements ne sont pas précisés. Honda Motors et le constructeur japonais de camion Hino Motors, entrés au capital de cette coentreprise en mars dernier, vont quant à eux réaliser un investissement supplémentaire aux 2 millions d'euros déjà injectés dans Monet. Ils détiendront toujours une participation d'environ 10% et Softbank restera le principal actionnaire suivi de Toyota avec respectivement 35,2 et 34,8%.

 

Création d'une plateforme de MaaS pour véhicules autonomes

Monet collecte des données issues des véhicules connectés et de la plateforme mobilité de Toyota. La coentreprise doit analyser cet ensemble de données afin de comprendre les besoins et proposer un service de MaaS (Mobility as a Service). En investissant dans Monet, les constructeurs automobiles japonais s'engagent aussi à transmettre leurs propres données issues de leurs véhicules connectés ou de leurs plateformes de mobilité.
 

Dans un premier temps, Monet doit développer un système de répartition des véhicules en temps réel pour les services de mobilité proposés par des sociétés privés ou les agences publiques. D'ici la seconde moitié de l'année 2020, la coentreprise doit notamment présenter un Autono-MaaS : une plateforme de services de mobilité autonome utilisant des e-Palette, un véhicule modulaire dévoilé par Toyota au CES 2018. L’e-Palette est disponible en plusieurs configurations, avec des intérieurs personnalisables, et peut faire office de navette, de véhicule de livraison, de foodtruck,de  magasin mobile, de fablab, d'espace de coworking, de chambre d’hôtel… Toyota l'a spécialement conçu pour le lancement d'un service de MaaS.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale