Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

5 start-up françaises lancent une solution souveraine de détection des cybermenaces

Sekoia, HarfangLab, Glimps, Pradeo et Vade lancent l'Open XDR Plateform qui compile leurs technologies respectives afin d'offrir une protection complète contre les cybermenaces. Pour s'imposer face aux géants du secteur et conquérir un marché concurrentiel, ils mettent en avant l'aspect souverain de leur interface et leur haut niveau d'expertise. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5 start-up françaises lancent une solution souveraine de détection des cybermenaces
5 start-up françaises lancent une solution souveraine de détection des cybermenaces © Simon follin/Unsplash

A l'occasion des Assises de la Sécurité, qui se tiennent à Monaco du 13 au 16 octobre 2021, cinq pépites françaises de la cybersécurité annoncent le lancement de l'Open XDR Plateform, une plateforme qui rassemble leur solution respective.

Le consortium est composé de Sekoia, éditeur d'une plateforme SaaS de détection des cyberattaques, HarfangLab, éditeur d'un logiciel EDR, Glimps spécialisé dans la détection de malware, Pradeo qui assure la protection de tous les usages mobiles ainsi que Vade impliqué dans la lutte contre le phishing.

Couvrir l'ensemble de la surface d'exposition
A travers cette nouvelle interface, chaque entreprise met à disposition sa technologie propriétaire afin de protéger l'ensemble de la surface d'exposition des entreprises et organismes. En effet, l'infrastructure Extended Detection and Response (XDR), successeur de l'Endpoint detection and response (EDR), correspond à une nouvelle approche en matière de cybersécurité. Elle offre une visibilité simultanée sur les données sur les réseaux, les clouds, les points de terminaison (endpoints) et les applications.

Cette initiative tente de combiner le meilleur des deux mondes, explique Adrien Gendre, chief product officer au sein de Vade à L'Usine Digitale. "Il y a à la fois l'expertise indépendante mais également une interopérabilité des produits pour qu'ils s'enrichissent mutuellement grâce à un échange des données pour augmenter le niveau de détection", expose-t-il. 

Un écosystème ouvert 
L'Open XDR Plateform est le prolongement du partenariat initié à l'origine par Sekoia, HarfangLab et Pradeo en septembre 2021. Puis, Glimps et Vade ont intégré le consortium pour apporter leurs expertises. Seul le segment "réseau" n'a pas encore été attribué à une entreprise. Il est aujourd'hui ouvert aux solutions du marché, précise Freddy Milesi, CEO de Sekoia. "Il y a de la place pour un nouvel acteur", ajoute-t-il. En effet, le dispositif est ouvert.
 


Concernant le business model, "les solutions sont autonomes les unes des autres", précise Freddy Milesi. Pour éviter les chevauchements, "lorsqu'un client s'adresse à l'alliance ou à l'un de ses membres via l'alliance, nous travaillerons en bonne intelligence pour éviter qu'il y ait un empilement administratif, commercial, de licence…", indique-t-il. 
 

La souveraineté, un argument de choix
L'Open XDR Plateform doit désormais devoir trouver sa place dans un marché de plus en plus concurrentiel. Pour s'imposer face à des géants comme "Palo Alto Networks ou FireEye", le consortium mise sur l'aspect souverain des technologies proposées, un thème au centre des préoccupations actuelles. "Notre proposition de valeur n'a rien à envier car sur chacun sur nos segments, nous gagnons face aux briques unitaires des approches concurrentes", affirme Freddy Milesi. 

L'initiative n'en est qu'à ses débuts mais "un certain nombre d'entreprises sont déjà extrêmement intéressées", confie Adrien Gendre. Les Assises de la Sécurité permettront de confirmer cet attrait, espère-t-il. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.