59 start-up fondent l'association "France eHealth Tech"

L'association "France eHealth Tech" veut faire émerger des licornes françaises dans le domaine de la e-santé.

Partager
59 start-up fondent l'association

Les start-up de la e-santé se regroupent en association, pour mieux structurer la filière et faire émerger de nouvelles "licornes". "France eHealth Tech" a été créée cet automne par 59 premières start-up venues de toute la France. Celles-ci éditent des plateformes web, réseaux sociaux, applications mobiles et objets connectés, travaillent sur le datamining ou le traitement des signaux.

L’association "a pour mission de promouvoir et de représenter les startups de la e-santé auprès des pouvoirs publics, des élus et l’ensemble de l’écosystème", indique-t-elle dans un communiqué. Six groupes de travail ont été constitués.

8 emplois en moyenne par start-up membre

Les membres de France eHealthTech ont une moyenne d’âge de 2 ans et 4 mois. Ils représentent 731 emplois, soit plus de 13 emplois par start-up. Seules 2 start'up dépassent l’effectif de 100 personnes : Withings et Doctolib. En soustrayant ces dernières, la moyenne se stabilise à 8 emplois par startup.

En octobre dernier, cinq organisations professionnelles, la FEIMA, le LEEM, LESISS, le SNITEM et Syntec Numérique avaient déjà créé eHealth France, une alliance pour promouvoir la santé numérique.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS