Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

5G industrielle : l'Arcep débloque de nouvelles fréquences pour les expérimentations

Il est désormais possible de solliciter auprès de l'Arcep des fréquences sur la bande 3,8 – 4 GHz dans le but de réaliser des expérimentations de cas d'usage.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5G industrielle : l'Arcep débloque de nouvelles fréquences pour les expérimentations
5G industrielle : l'Arcep débloque de nouvelles fréquences pour les expérimentations © K?rlis Dambr?ns

A la suite du rapport sur la 5G industrielle remis au gouvernement le 3 mars, qui dressait un état des lieux des points de blocage empêchant les industriels d'expérimenter la 5G pour des réseaux privés dans de bonnes conditions, la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher et le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O ont annoncé le 15 mars une mesure destinée à favoriser l’accès des industriels, des collectivités et des laboratoires de recherche à la 5G.

L'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, va ouvrir jusqu'au 31 décembre 2022 un "guichet" d’expérimentation dans la bande 3,8 – 4 GHz qui complètera la gamme de fréquences déjà accessibles (bandes 2,6 GHz TDD et 26 GHz). Ce guichet s'adresse notamment aux industriels, logisticiens, acteurs des secteurs de l'énergie, de la santé et de la ville intelligente qui veulent tester des cas d'usage.

Jusqu'à 100 MHz de spectre
Un maximum de 100 MHz de spectre par acteur sera mis à disposition pour une durée de 3 ans. Ces fréquences proches de la bande "cœur" de la 5G (3,4 – 3,8 GHz), contrôlée par les opérateurs et donc moins facilement accessible, permettront aux industriels "d’accéder dès à présent à un écosystème mature et varié de terminaux et d’équipements", note le communiqué du gouvernement. En outre, la quantité de spectre sera plus de deux fois plus élevée que ce qu'il est possible d'acquérir dans la bande 2,6 GHz.

L'Arcep lance par ailleurs un portail permettant de visualiser sur une carte les ressources en fréquences disponibles et déjà attribuées. A ce jour, 15 projets d'expérimentations ont été validés dans la bande 2,6 GHz. Dans la bande 3,4 – 3,8 GHz des opérateurs, ces derniers sont contraints par l'Arcep d'activer les fonctions de "slicing" (prioriser une partie du réseau 5G pour des acteurs privés en fonction des usages) au plus tard en 2023.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.