Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

670 "hackers" en exercice pour l’Otan

L‘Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) a mené pendant trois jours les opérations de Cyber Coalition 2014. Le but de la manœuvre était de tester les capacités de l’alliance militaire à défendre ses réseaux et à échanger des informations sur ce type d’incidents. Il s’agissait du plus important exercice de cyberdéfense jamais organisé par l’alliance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les réseaux de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont souffert. Pendant trois jours, ils ont dû faire face à des attaques répétées provenant d’une douzaine de sites hostiles. Cible privilégiée de ces actions malveillantes : le système de coordination des incidents et de la cyber-information (CIICS), un outil développé par la société canadienne ADGA-RHEA, qui travaille pour l’Agence de l’information et des communications de l’Otan (NCIA).

Ce système permet aux alliés d’échanger des informations critiques et les aide à mettre en place une approche commune de la cybersécurité. Les attaquants n’étaient ni Chinois, ni Russes, ni du Moyen-Orient. Tous étaient connus et identifiés d’avance puisqu’il s’agissait de ressortissants des États membres ou partenaires de l’alliance participant à Cyber Coalition 2014, le plus grand exercice de cyberdéfense jamais organisé par l’alliance qui s’est déroulé entre le 18 et le 21 novembre 2014.

septième édition pour la cyber coalition

Plus de 670 personnes (techniciens, militaires, représentants gouvernementaux…) ont participé à l’exercice. Objectif : tester l’échange rapide d’informations suite à des incidents touchant les réseaux des membres de l’Otan et d’éprouver leur capacité à coordonner leur riposte et la défense des cibles de ces attaques.

"La cybermenace n'est pas seulement une menace hypothétique, c'est aussi une réalité quotidienne, a expliqué Sorin Ducaru, le secrétaire général adjoint de l'Otan pour les défis de sécurité émergents. Les conflits peuvent être virtuels, mais leurs conséquences sont réelles et destructrices." Cyber Coalition 2014 était le septième exercice annuel de cyberdéfense organisé par l’alliance. Pour la première fois, des universitaires et des industriels étaient autorisés à participer à l’exercice en tant qu’observateurs.

Luis Ivars

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale