Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Étude] 8% des Français se seraient déjà essayés aux crypto-actifs

Étude Selon un sondage réalisé par Ipsos pour l'Adan, 8% des Français, dont près de la moitié de moins de 35 ans, ont déjà investi dans une cryptomonnaie ou un NFT. Ce qui dénote à la fois la curiosité pour le produit et la notoriété croissante de ces classes d'actifs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

8% des Français se seraient déjà essayés aux crypto-actifs
[Étude] 8% des Français se seraient déjà essayés aux crypto-actifs © Unsplash

Les Français seraient 8% à avoir déjà investi dans une cryptomonnaie ou un NFT, selon un sondage réalisé en décembre 2021 par Ipsos pour le compte de l'Adan, l'Association pour le développement des actifs numériques, qui représente les professionnels du secteur en France. Un chiffre relativement élevé, et correspondant à une tendance très récente : 61% d'entre eux se sont lancés il y a moins de trois ans, notamment après la forte baisse des marchés financiers en 2018, et pendant le confinement de 2020.

Facile et tendance
Blockchain Partner by KPMG, le pôle blockchain et crypto-actifs du cabinet très pro-cryptomonnaie qui a réalisé l'analyse de l'étude pour l'Adan, met en parallèle ce chiffre avec le nombre de détenteurs d'actions en direct en France, soit 6,7%. Une comparaison à nuancer, car il faudrait comparer les encours, et car l'épargne financière des ménages français est également portée par la détention indirecte via les organismes de placement collectifs (OPCVM) et l'assurance vie en unités de compte (UC). Les OPC représentaient au 3e trimestre un encours de 137 milliards d'euros selon la Banque de France, et les UC en assurance vie et en épargne retraite 463 milliards.

Cependant, les crypto-actifs ont bien bénéficié de l'engouement récent des Français pour les produits financiers. Depuis trois ans, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a recensé plus d'1,1 million de nouveaux investisseurs sur les marchés actions. En 2021, le nombre de particuliers ayant passé au moins un ordre d'achat ou de vente était en hausse de 19% par rapport à 2020.

Le fait de pouvoir créer facilement un compte sur les plateformes d'échange pour acheter des bitcoins, ne serait-ce que pour tester, explique aussi le taux de pénétration. La démarche n'est généralement pas associée à des formalités administratives de vérification d'identité, à des ouvertures de compte, et ne demande aucun engagement de durée. La facilité s'arrête là, car les investisseurs en cryptomonnaie ont intérêt à avoir le coeur bien accroché. Comme les actions, le rendement n'est pas garanti, mais la volatilité du bitcoin est beaucoup plus élevée que la plupart des actions standard.  

Des investisseurs jeunes et masculins
Cette tendance est portée par les jeunes. Selon une étude de Kantar, la part des moins de 35 ans est passée entre mars 2019 et mars 2021 de 11% à 18% chez les détenteurs d’actions en direct. De même, l'étude Ipsos pour l'Adan montre que 46% des détenteurs de crypto-actifs et 29% de ceux qui comptent investir ont moins de 35 ans, alors que cette classe d’âge ne représente que 25% de la population. 12% des moins de 35 ans auraient déjà investi dans cette classe d'actifs à laquelle sont consacrés nombre de comptes et de vidéos sur les réseaux sociaux.

La jeunesse des investisseurs explique en partie que 37% d'entre eux déclarent disposer d’un revenu inférieur à 18 000 euros par an (25% de la population générale étant dans cette situation). Une autre interprétation consiste à rapprocher ce profil d'une économie de casino. Cependant, 45% des investisseurs déclarent vouloir réaliser un placement de long terme, quand 50% visent le rendement. Raisonnables et rationnels, les investisseurs en cryptomonnaie ? On peut en douter concernant la minorité (16%) qui déclare avoir investi entre 26-50% de son épargne en cryptomonnaies, et plus encore pour les 7% qui ont placé dessus plus de la moitié de leur épargne.

Ces investisseurs sont plus masculins (60%) que la moyenne de la population française, ce qui est généralement vrai pour tous les produits financiers. Les cryptomonnaies les plus populaires sont le bitcoin (49%), l’ether (29%) et le bitcoin cash (28%).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.