Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"80% des entreprises du CAC 40 utilisent le cloud d’Amazon" selon Werner Vogels, CTO d’Amazon

Après avoir séduit sans difficulté les start-up, geeks et PME, Amazon Web Services s’attaque aux grandes entreprises. Un marché considéré comme la chasse gardée des acteurs traditionnels comme IBM, Oracle ou Microsoft.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

80% des entreprises du CAC 40 utilisent le cloud d’Amazon selon Werner Vogels, CTO d’Amazon
CTO d'Amazon.com © Libre

Les services d’Amazon Web Services (AWS), le bras armé d’Amazon dans le cloud computing, ne sont plus l’apanage des start-up, développeurs informatiques et PME high-tech. Ils sont de plus en plus exploités aussi par les grandes entreprises et les administrations. C’est le message que tenait à faire passer Werner Vogels, le CTO d’Amazon.com, lors de la quatrième édition de son événement AWS Summit Paris, qui a réuni quelque 1 500 clients et partenaires, le 23 juin 2015, au CNIT à Paris-la-Défense.

 

DASSAULT SYSTÈMES, CLIENT À LA FOIS D’AWS ET DU FRANÇAIS OUTSCALE

 

"80 % des entreprises du CAC 40 utilisent aujourd’hui le cloud d’AWS", affirme-t-il. Mais seuls sept noms sont rendus publics : Alcatel-Lucent, Capgemini, Engie (ex-GDF Suez), Lafarge, Schneider Electric, Orange et Veolia. Capgemini et Orange étant à la fois clients et partenaires. D’autres noms de clients, hors CAC 40, ont également été rendus publics : Dassault Systèmes, Canal+, Millesima, Smatis et RFF. Dassault Systèmes s’appuie aussi bien sur le cloud mondial d‘AWS pour vendre ses logiciels de CAO en tant que service que sur celui de sa spin-off Outscale en France.

 

AWS s’est développé en s’appuyant d’abord sur une clientèle de start-up, de geeks et de PME high-tech. Il n’a pas eu des difficultés à les attirer. Le cloud représente pour eux le moyen le plus efficace de se développer sans avoir à investir dans une coûteuse infrastructure informatique. AWS compte ainsi, parmi ses clients, plusieurs stars du digital, notamment Airbnb, Dropbox et Netflix.

 

Lors de l’événement parisien, deux PME d’origine française ont témoigné de ce que le cloud d’Amazon leur apporte : le spécialiste des robots humanoïdes Aldebaran Robotics, aujourd’hui filiale du japonais Softbank, et le site de commerce électronique Vente-Privee.com.

 

GOOGLE REVENDIQUE 64 % DU FORTUNE 500

 

Mais l’heure est maintenant à la conquête des grandes entreprises et administrations. Un marché considéré comme la chasse gardée des acteurs traditionnels de l’informatique : IBM, Oracle, Microsoft, Fujitsu, etc. AWS et Google, qui se livrent une guerre sans merci dans le cloud, sont en course pour attirer les grands noms de l’économie mondiale.

 

Le géant d’Internet revendique comme clients de "Google for Work", son service de communication et de collaboration dans le cloud, 64 % des entreprises du Fortune 500. En France, la liste comprend Air liquide, Veolia, Solvay, Lafarge, Valeo, Roche, Auchan, Decathlon, Zodiac Aerospace, Europcar ou encore Dalkia.

 

MULTIPLIER LES fonctionnalités COMME LE MACHINE LEARNING

 

Pour séduire les grandes entreprises, AWS ne cesse d’étendre ses services. En 2014, il a lancé 516 nouvelles fonctionnalités et nouveaux services, contre 270 en 2013, 159 en 2012, 82 en 2011 et 61 en 2010. Des chiffres qui traduisent une nette accélération du rythme d’innovation qu’Amazon impose sur le marché du cloud. "Jusqu’en 2010, nos services tournaient autour du traitement, du stockage, des bases de données et des capacités réseaux, rappelle Werner Vogels. Aujourd’hui, l’offre s’est énormément élargie de façon à permettre aux clients de construire leurs propres applications dans un contexte fixe ou mobile."

 

L’un des derniers dadas d’AWS réside dans le Machine Learning, qui sert à apprendre des données du passé pour prévoir le futur à partir des données du présent. AWS propose toute la boîte à outils nécessaire pour réaliser des modèles prédictifs reposant sur son cloud. De quoi séduire les grandes entreprises et les administrations. Mais là aussi AWS n’est pas seul. IBM, Microsoft et autre Oracle, ont la même stratégie.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale