Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

90 emplois sauvés par la reprise de l'usine NXP Côte de Nacre

L'accord pour la reprise d'une activité de l'usine NXP Côte de Nacre à côté de Caen n'est pas encore formellement signé. Mais mardi 21 avril après-midi le projet de reprise a été officiellement présenté lors d'un comité central d'établissement exceptionne
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

90 emplois sauvés par la reprise de l'usine NXP Côte de Nacre
90 emplois sauvés par la reprise de l'usine NXP Côte de Nacre

Un projet validé par le cabinet Syndex, qui conseille le CCE. « En attendant la signature officielle, prévue pour la fin de ce mois d'avril, les repreneurs ne souhaitent pas donner leur identité », précise Jean-Yves Muller, PDG de NXP France.

L'activité devrait reprendre très rapidement, dès le début du mois de juin, avec au moins 90 personnes, recrutées en priorité chez les salariés de NXP concernés par le plan social. Ce plan social, finalisé au mois de mars, prévoit 280 suppressions de postes. Environ 75 employés ont choisi un départ volontaire, dans le cadre d'une retraite anticipée, d'un plan multi-activité senior ou de création d'entreprise. Un nouveau projet vient d'autre part d'être lancé dans le cadre d'un laboratoire, qui pourrait employer 25 personnes. Il reste donc, à l'heure actuelle, environ 90 employés pour lesquels aucune solution de reclassement n'a été trouvée. Les lettres de licenciement doivent partir dans les jours qui viennent.

L'usine de la Côte de Nacre fabriquera des composants en s'appuyant sur la technologie d'intégration de composants passifs mise au point par NXP. Mais là où NXP produisait en grands volumes des composants destinés aux téléphones mobiles, les repreneurs vont s'orienter vers une production à moindre volume mais à plus forte valeur ajoutée, destinée à l'éclairage LED, aux secteurs de la défense, de l'aéronautique et du médical. « Une activité qui permettra de conserver une équipe de R&D » ajoute Jean-Yves Muller. Et de procéder assez vite à de nouvelles embauches, pour dépasser la centaine d'employés.

Patrice Desmedt

 
media