Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

9T Labs, spécialiste de l'impression 3D carbone, lève 17 millions de dollars

Levée de fonds Spin-off de l'Ecole polytechnique de Zurich, 9T Labs a développé une technologie d'impression 3D pour la production de pièces composites avancées en thermoplastique renforcé de fibres de carbone. Elle vient de lever 17 millions de dollars, auprès de Stratasys notamment, pour aider ses clients à passer à l'échelle, compléter son portefeuille de matériaux et développer de nouvelles technologies.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

9T Labs, spécialiste de l'impression 3D carbone, lève 17 millions de dollars
9T Labs, spécialiste de l'impression 3D carbone, lève 17 millions de dollars © 9T Labs

La start-up 9T Labs, basée à Zurich en Suisse, a bouclé une série A de 17 millions de dollars, après un tour d'amorçage de 4,3 millions de dollars en 2020. Elle a développé une méthode d'impression 3D pour concevoir des pièces industrielles avec une teneur volumétrique en composites de carbones de 60%, avec moins de 1% de porosité (espaces vides). Ce matériau est réputé pour sa solidité et sa légèreté.

Stratasys au capital
Le tour de table a été mené par le géant de la fabrication additive Stratasys et la branche de capital-risque du fournisseur de composites thermoplastiques haute performance Solvay SA. Verve Ventures , ACE & Company , Zürcher Kantonalbank et Wingman Ventures y ont également participé. John Harter, ancien CEO d'ExOne, devient président du conseil d'administration de l'entreprise.

Fondée en 2018 par Chester Houwink, Giovanni Cavolina et Martin Eichenhofer, 9T Labs est une spin-off de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Elle est à l'origine de la technologie brevetée "Red Series Additive Fusion Solution" permettant de produire des pièces composites avancées en thermoplastique renforcé de fibres de carbone (CFRTP). Elle s'adresse à l'aérospatiale, l'automobile, le transport terrestre, les dispositifs médicaux, la robotique, les biens de consommation ou de luxe ainsi que le sport. 

Une réduction de 50% du poids structurel des pièces
Bien qu'elles présentent des caractéristiques exceptionnelles, l'utilisation des CFRTP est fortement restreinte par ses coûts et son temps de fabrication. C'est sur cette problématique que s'est positionnée 9T Labs en développant une imprimante 3D, une station de post-traitement (four chauffant à 400 degrés) ainsi qu'un logiciel de conception "Fibrity". 9T Labs affirme que sa technologie réduit de 50% le poids structurel des pièces.

La levée de fonds doit permettre à l'entreprise suisse de financer sa prochaine phase de croissance afin d'aider ses clients à "accélérer leurs applications vers des volumes de masse", à compléter son portefeuille de matériaux et à "développer de futures plateformes technologiques". Des recrutements sont également prévus. L'objectif de la jeune pousse est ambitieux : la généralisation du "remplacement des pièces métalliques par des matériaux composites en carbone haute performance entièrement recyclable". Il reste à voir si les industriels s'empareront vraiment de cette technologie en dehors de la phase de prototypage.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.