Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A Cahors, l'éditeur de logiciels Edicad prend le virage du bâtiment numérique

Spécialiste des solutions de CAO/DAO et de métré pour le bâtiment, l'éditeur de logiciels lotois Edicad élargit son champ applicatif avec une nouvelle offre BIM, dédiée à la gestion technique du patrimoine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A Cahors, l'éditeur de logiciels Edicad prend le virage du bâtiment numérique
Pierre-Alain Roger, président d’Edicad, à Cahors. © Edicad

"Notre ambition est de couvrir l'ensemble des besoins des professionnels de la filière, de la conception à l'exploitation des bâtiments", explique Pierre-Alain Roger, président de la société Edicad, qu'il a reprise en janvier 2019. Basé à Cahors, dans le Lot, cet éditeur de logiciels était spécialisé initialement dans les solutions de CAO/DAO et de métré et s'adressait plutôt aux architectes et entreprises tous corps d'état (gros et second œuvre) du bâtiment. Il est engagé depuis quelques mois dans une stratégie de développement.

L'objectif est de muscler et élargir son offre, avec à la clef, un changement d'échelle. La PME, créée en 1996, employait 8 salariés au moment de la reprise. Depuis, elle a musclé ses équipes de conception et de commercialisation et emploie actuellement 25 personnes, et ses effectifs devraient encore être confortés d'une demi-douzaine de postes d'ici fin 2020.

Images de synthèse et mobilité
Depuis quelques semaines, Edicad propose une nouvelle fonction d'imagerie pour générer à partir des plans et données de conception des images de synthèse en temps réels. "D'ici le printemps 2021, nos clients pourront aussi utiliser l'ensemble de nos solutions en mode web sur le terrain, en mobilité, pour une consultation sur tablettes et mobiles", souligne Pierre-Alain Roger. Chaque modification de métré sera immédiatement visualisable en simulation et générera en parallèle les quantitatifs associés et les modifications de devis.

Un premier pas vers les grands comptes
En parallèle, Edicad prépare la sortie d'un nouveau produit qui permettra d'utiliser l'ensemble des données numériques des plans et documents techniques associés pour proposer une nouvelle offre dédiée à la gestion technique des bâtiments. "APC Smart sera prêt à la commercialisation avant la fin du mois de septembre 2020", précise Pierre-Alain Roger.

Avec cette nouvelle offre BIM (modélisation des données du bâtiment) d'exploitation et de maintenance, la société lotoise cible prioritairement les grands comptes, et plus spécifiquement le marché des collectivités locales pour la gestion et la maintenance des écoles, collèges, lycées, mais aussi des centres hospitaliers, des Ehpad ou des SDIS (Services départementaux d'Incendie et de Secours).

Une accélération à l’international
Cette nouvelle stratégie devrait aussi permettre à la PME lotoise d'accélérer son développement commercial en France et à l'international. En 2020, la part du chiffre d'affaires réalisée en dehors de l'Hexagone, devrait avoisiner les 10%, avec des clients en Italie, en Belgique, en Suisse, en Pologne et en République Tchèque. L'objectif est de passer le cap des 50% de chiffre d'affaires à l'exportation dans un délai de 2 à 3 ans. En 2020, Edicad prévoit de réaliser 1,2 million d'euros de chiffre d'affaires, en progression de 30% sur 2019. La société table sur une nouvelle progression de l'ordre de 30% pour 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media