Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A l'heure du cloud, pourquoi les données des boîtes noires sont-elles stockées à l’intérieur des avions ?

Le Boeing 777 de la Malaysia Airline n’a toujours pas été retrouvé : les informations contenues dans la boîte noire de l’appareil sont toujours hors de portée des enquêteurs. Businessweek se questionne : pourquoi ces précieuses données ne sont pas transmises au sol pendant le vol ?
mis à jour le 12 mars 2014 à 10H59
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A l'heure du cloud, pourquoi les données des boîtes noires sont-elles stockées à l’intérieur des avions ?
A l'heure du cloud, pourquoi les données des boîtes noires sont-elles stockées à l’intérieur des avions ? © BEA

Le mystère du vol 370 de la Malaysia Airline, disparu des radars le 8 mars, n’est toujours pas résolu. 34 aéronefs, 50 navires équipés de technologies de recherche et sauvetage… Les grands moyens ont été déployés pour repérer les restes de l’appareil, pour le moment introuvable. Les explications se trouvent dans la boîte noire, prisonnière de l’épave du Boeing 777.

Partant de cette affaire, Businessweek s’interroge : pourquoi les données contenues dans cette précieuse boîte noire ne sont-elles pas transmises au sol pendant le vol, à l’heure où les passagers des avions se voient régulièrement proposer un accès wifi ? C’est tout simplement une question de prix. Une compagnie aérienne américaine volant à l’international devrait dépenser chaque année 300 millions de dollars pour transférer ces data au sol, selon une étude rapportée par Businessweek.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

BH41
12/03/2014 23h51 - BH41

IL faut savoir que l'avion transmet continuellement au sol des données ACARS qui servent notemment pour la maintenance.... Dans le cas présent ces données n'ont pas transmis d'informations, il n'y a pas de raisons que des boites noires "Cloud" en aient recues plus ! Par contre si l'on retrouve un jour l'avion et les boites noires, il reste des chances de recuperer des informations primordiales sur la fin du vol !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media