Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A la chasse aux faux avis, Amazon entame une action en justice

Amazon lance une action en justice contre les administrateurs de 10 000 groupes Facebook qui organisaient la publication de faux avis sur le site d'e-commerce. Le géant américain explique que l'un des groupes identifiés, depuis fermé par Meta, contenait plus de 43 000 membres qui écrivaient de faux avis en échange d'argent ou de produits gratuits.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A la chasse aux faux avis, Amazon entame une action en justice
A la chasse aux faux avis, Amazon entame une action en justice © Unsplash

Amazon lutte contre les faux avis. Le géant de l'e-commerce a annoncé le 19 juillet 2022 lancer une action en justice contre les administrateurs de plus de 10 000 groupes Facebook qui organisent la publication de faux avis sur le site d'e-commerce. Amazon explique vouloir se baser sur les informations découverte à l'action de cette action en justice pour identifier les mauvais acteurs et supprimer les faux avis.
 

Un groupe avec 43000 membres

"Ces groupes sont créés pour recruter les personnes désireuses de publier des avis incitatifs et trompeurs sur les plateformes Amazon aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne et au Japon", écrit l'entreprise. Ces faux avis sont publiés en échange d'argents ou de produits gratuits. Un des groupes identifié par Amazon sur Facebook, "Amazon Product Review", contenait 43000 membres. Il a été fermé par Meta plus tôt dans l'année. Au total, Amazon assure avoir signalé plus de 10000 groupes de faux avis à Meta depuis 2020. Le réseau social en a fermé plus de la moitié et enquête sur les autres.

Cela fait quelques temps déjà qu'Amazon est critiqué pour laisser prospérer les faux avis sur sa plateforme. En 2020, une enquête du New York Times révélait un système complexe et massif de faux avis mis au point par des vendeurs tiers, pour la plupart basés en Chine, pour booster leurs produits sur Amazon. Le géant de l'e-commerce assure avoir mis en place des solutions technologiques destinés à détecter et bloquer les faux avis. L'entreprise ajoute avoir une équipe de 12000 dédiée à ce sujet. Une partie des effectifs se penche sur les faux avis permis grâce aux réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, TikTok et Twitter. Amazon affirme avoir arrêté plus de 200 millions de faux avis sur l'année 2020.

Les régulateurs et différents autorités compétentes regardent de près ce sujet des faux avis. L'autorité britannique en charge de la concurrence, avait ouvert une enquête sur la lutte contre les faux commentaires sur Amazon et Google en juin 2021. Aujourd'hui, elle envisage de renforcer son arsenal législatif pour lutter contre. La Commission européenne se penche également sur ce sujet et n'écarte pas de mener des actions si nécessaire.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.