A la suite d'une intrusion, Panasonic doit faire face à une fuite de données

Des hackers ont réussi à accéder au réseau de Panasonic et a volé des données. Seraient concernées des informations sur les technologies, les partenaires commerciaux et les salariés de l'entreprise japonaise, d'après les médias nationaux. Une enquête interne a été ouverte. 

Partager
A la suite d'une intrusion, Panasonic doit faire face à une fuite de données

Le géant japonais Panasonic est victime d'une violation de données après que des cybercriminels aient eu accès à son réseau, apprend-on dans un communiqué publié le 26 novembre 2021. L'intrusion a été détectée pour la première fois le 11 novembre mais la violation a commencé le 22 juin et s'est terminée le 3 novembre, a précisé Dannea DeLisser, une porte-parole de l'entreprise citée par Techcrunch.

Des données dérobées
La nature et la quantité de données dérobées ne sont pas spécifiées par Panasonic. Une information que croît détenir le média local NHK. Il affirme que le serveur auquel a eu accès les hackers contenait "des informations sur les technologies et les partenaires commerciaux de l'entreprise" ainsi que "les données personnelles des employés".

En parallèle d'un signalement aux autorités compétentes, Panasonic a lancé sa propre enquête sur cet incident de sécurité et travaille avec "une organisation tierce spécialisée pour enquêter sur la fuite". Le but : "déterminer si la violation impliquait des informations personnelles des clients et/ou des informations sensibles".

Vague d'attaques contre les entreprises japonaises
Cette nouvelle intrusion intervient moins d'un an après que la filiale indienne de Panasonic a été victime d'un ransomware. Durant cette attaque, les hackers avaient volé 4 gigaoctets de données, parmi lesquelles des informations financières ainsi que des adresses emails.

Elle s'inscrit également dans un contexte d'une vague de cyberattaques ciblant les entreprises technologiques japonaises. NEC et Mitsubishi Electric ont tous deux été victimes de pirates informatiques en 2020. Olympus a récemment été contraint de suspendre ses opérations en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique après avoir été touché par le ransomware BlackMatter.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS