Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A Nantes, le Fabmake de l'IRT Jules Verne s'ouvre à tous les pros

Lauréat de l’appel à projet FabLab 2013 du ministère du Redressement productif, le FabMake de l’IRT Jules Verne, à Nantes, a officiellement ouvert le 8 septembre. Après un rodage avec de futurs usagers du lieu.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A Nantes, le Fabmake de l'IRT Jules Verne s'ouvre à tous les pros
A Nantes, le Fabmake de l'IRT Jules Verne s'ouvre à tous les pros

Ne cherchez pas de bricoleurs du dimanche ou de créatrices de bijoux au FabMake de l’IRT Jules Verne, ouvert depuis le 8 septembre à Nantes. Les 380m2 d’ateliers de fabrication numérique de L’institut de recherche technologique dédié aux nouveaux matériaux et process de production, sont résolument destinés aux professionnels.

D’ailleurs, il a trouvé à se loger dans un ancien site industriel d’Airbus, sur le Technocampus Composites, chemin du Chaffault sur la commune de Bouguenais. Airbus - mais aussi Daher ou DCNS, la CCI ou les Ecole Centrale et des Mines de Nantes de Nantes -  soutiennent d’ailleurs activement ce projet de l’IRT Jules Verne monté avec le Pôle EMC2 en collaboration avec Fabshop, une start-up de St Méloire des Ondes (Ille-et Vilaine).

TechShop à San Francisco comme modèle

"L’idée initiale était de créer un espace pour que les chercheurs de l’IRT puissent expérimenter, qu’ils soient plus vite dans le concret. L’idée est venu après une visite du Techshop de San Francisco", raconte Olivier Daïrien, le Fabmanager responsable du lieu. L’appel à projet "Fablab" du gouvernement a poussé à ouvrir le projet à un plus large public. Et les 200 000 euros de dotations publiques, complétant les 300 000 euros investi par l'IRT, en ont accéléré la mise en œuvre.

Reste que le terme de Fablab, qui désigne des lieux décrits par le MIT comme ouverts, gratuits où toute création est reversée dans la communauté, est impropre concernant le Fabmake. D’abord parce que, comme le Techshop californien, le lieu n’est accessible qu’à ses abonnés (35 euros par mois, avec un engagement de 6 mois et 6 heures minimum obligatoires de formation aux machines). Ensuite, parce qu’il a un petit focus commercial, son entrée servant aussi de showroom au constructeurs, qui pourront présenter durant quelques mois, leurs nouvelles machines de fabrication numérique, et ainsi tester l’appétence des potentiels utilisateurs. Enfin, "on ne revendique pas le titre de fablab, car on ne diffuse pas systématiquement les projets menés ici. On peut même mettre en place des zones de confidentialité à la demande", remarque Olivier Daïrien.

Pas Fablab, mais atelier de fabrication numérique

Pour le reste, tous les ingrédients d’un fablab sont présents. Sur 150 m2, un impressionnant parc de machines numériques attend les porteurs de projets : une dizaine d’Imprimantes 3D plastique (Replicator 2 Makerbot, Replicator 2x Makerbot et Replicator Z18 Makerbot), une imprimante 3D papier couleur MCOR-Iris, une imprimante 3D résine Form 1 Formlabs, une machine laser Speedy 400 Trotec, un plotter de découpe KNK Maxx 24 (découpe vinyle), un routeur CNC Buddy 48 Shopbot (fraiseuse), des scanner 3D (Asus Xtion Pro, Minolta VI 910, Digitizer Makerbot), etc. "Il y aussi des équipements spécifiques pour la robotique, pour le prototypage un pick & place Baxter, de petits servomoteurs, et des équipements de bricolage classiques  électroportatifs et outils à main", précise le fabmanager. La communauté d’utilisateurs s’engage elle aussi à partager, et former les usagers. Des conférences et l’ouverture aux étudiants sont même prévues.

Porté par l’IRT, sans statut juridique propre, le Fabmake a jusqu’à fin 2015 pour affiner son modèle et gagner en autonomie. "Nous envisageons aussi de déménager dans des locaux plus grands et surtout plus accessibles", prévient Olivier Daïrien. Car, aujourd’hui, il faut quand même être bien informé pour trouver le Fabmake.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale