Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A partir des "likes" Facebook, un algorithme cerne mieux la personnalité d'un internaute que sa famille

Les "likes" des utilisateurs Facebook sont une mine d'informations pour le géant du net. La preuve ? Des chercheurs de Cambridge et de Stanford ont construit un algorithme qui cerne mieux la personnalité d'un internaute que sa famille ou ses amis, simplement à partir des "j'aime" de son profil sur le réseau social.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A partir des likes Facebook, un algorithme cerne mieux la personnalité d'un internaute que sa famille
A partir des "likes" Facebook, un algorithme cerne mieux la personnalité d'un internaute que sa famille © GOIABA - Flickr - C.C.

Chaque jour, Facebook en apprend un peu plus sur la personnalité de ses utilisateurs. En "likant" certaines pages, les internautes montrent leur intérêt pour un sujet ou un autre. Ces données, véritable manne d'informations, sont emmagasinées dans les serveurs de l'entreprise et lui sont par exemple utiles pour mieux cibler les publicités.

Une étude publiée fin 2014 et réalisée conjointement par des chercheurs en psychologie de l'université de Cambridge au Royaume-Uni et de celle de Stanford aux Etats-Unis révèle que Facebook est capable, à partir de quelques "likes" de mieux répondre à un test de personnalité sur l'un de ses utilisateurs que les membres de sa famille, ses amis, ses colocataires ou ses collègues de travail.

Seules les épouses répondent mieux que l'algorithme

86 220 personnes ont participé à cette enquête. Elles ont répondu aux 100 questions d'un test de personnalité et donné aux chercheurs accès à leurs "j'aime" sur le réseau social. En utilisant les données fournies par 90% des participants, les scientifiques ont construit un algorithme mettant les "likes" en relation avec certaines réponses du quiz. Ce programme est capable de prévoir quelles seront les réponses d'un internaute au test seulement à partir des pages qu'il a aimées sur Facebook. Les chercheurs ont ensuite appliqué l'algorithme aux 10% de participants restants.

Ils ont fait circuler le test de personnalité aux proches de ces cobayes et ont comparé la pertinence de leurs réponses aux questions avec celle fournies par leur programme. Comme le montre le graphique ci-dessous, seules les épouses des utilisateurs de Facebook répondent en moyenne mieux que l'algorithme au questionnaire. Pour répondre avec plus de pertinence au test que les amis, il n'a besoin que de 70 "j'aime", comme c'est le cas avec les colocataires. Pour les collègues de travail, 10 "likes" suffisent. 

Etude Facebook Cambridge Et Stanford by L'Usine Nouvelle

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.