Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A San Francisco, le frenchie Front lève 66 millions de dollars

Levée de fonds Vu ailleurs Dirigée par Mathilde Collin, la start-up Front vient de boucler un deuxième tour de table auprès du prestigieux fonds Sequoia Capital. Avec son logiciel disponible en mode SaaS, la jeune pousse veut réinventer le traitement des emails en entreprise. La solution a déjà séduit 2500 sociétés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A San Francisco, le frenchie Front lève 66 millions de dollars
Mathilde Collin, CEO, et Laurent Perrin, CTO. © Front

La start-up Front vient de sortir de l'ombre. Dirigée par la française Mathilde Collin, la start-up californienne vient de finaliser un deuxième tour de table de 66 millions de dollars (environ 53,3 millions d'euros) auprès de Sequoia Capital, de DFJ et de ses actionnaires historiques. Cette opération porte le montant total des fonds levés à 79 millions de dollars (63,7 millions d'euros), note Techcrunch qui relaie l'information.

 

Traitement collaboratif des messages

Basée à San Francisco, Front a développé une solution qui permet de centraliser toutes les relations qu'une entreprise peut avoir avec ses clients : emails, SMS, tweets, etc. La plate-forme est également connectée à différents services tiers comme Salesforce et Jira.

 

Outre cette centralisation, Front favorise la collaboration des équipes. Une fonctionnalité permet d'assigner des tâches au sein d'un email. Une autre de voir lorsqu'un collègue est en train de répondre à un message pour éviter un doublon. Les membres d'une même équipe peuvent aussi échanger et commenter une information avant de répondre officiellement.

 

2500 entreprises clientes

Front propose également des réponses prédéfinies et a établi des modèles basés sur des règles pour faciliter le traitement des messages. Un module permet également d'analyser le temps des réponses ou le volume de messages traités pour générer des reportings.

 

La solution, commercialisée à partir de 15 dollars par mois et par collaborateur, est aujourd'hui utilisée par 2500 entreprises, dont LVMH, Stripe, MailChimp ou encore Dropbox et Cisco. En 2017, la start-up a traité plus de 350 millions d'emails et de messages pour le compte de ses clients.

 

De 50 à 130 collaborateurs en un an

Front rassemble une cinquantaine de collaborateurs et entend utiliser cet argent frais pour gonfler ses effectifs et atteindre 130 salariés d'ici un an. Cette expansion passera entre autres par l'ouverture d'un bureau parisien pour recruter des ingénieurs, note le quotidien Le Figaro.

 

Aujourd'hui, 50% des utilisateurs actifs de Front utilisent la solution pour gérer leurs emails et n'ouvrent plus Gmail ni Outlook, note Techcrunch. Fort de cette statistique, la jeune entreprise songe à développer son propre client de messagerie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale