Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A Toulouse, les FinTech s'organisent

A l'occasion d'une nouvelle étape du FinTech Tour, organisé à Toulouse à l'initiative du réseau FinTech de la French Tech, les acteurs de la filière toulousaine des FinTech ont décidé de s'unir et de créer Toulouse FinTech.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A Toulouse, les FinTech s'organisent
A Toulouse, les FinTech s'organisent © Flickr - CafeCredit

"Toulouse a de nombreux atouts à faire valoir dans le domaine des FinTech. En jouant groupés nous pourrons gagner en visibilité, tant au plan national, qu'international", insiste Alexandre Péroux, co-animateur de l’étape toulousaine du FinTech Tour. Organisée par le réseau thématique FinTech de la French Tech ce jeudi 24 janvier 2019 dans les locaux de la Cantine, au Quai des Savoirs (bâtiment totem de la French Tech Toulouse), en partenariat avec la Mêlée, l'association toulousaine d'animation de l'écosystème régional numérique, cette étape a servi de tremplin à une nouvelle initiative : le lancement d'une dynamique collective, baptisée Toulouse FinTech.

 

Une nouvelle association pour faire gagner les FinTech toulousaines

"Nous avons réussi notre pari en réunissant plus d'une centaine de participants pour le lancement de Toulouse FinTech", se félicite Alexandre Péroux. Le rappel des troupes a fonctionné, mobilisant à la fois des universitaires impliqués dans des travaux à la croisée du numérique et de la finance, des représentants de caisses régionales de banques ou de grands prestataires de services financiers, mais aussi des PME et start-up que la nouvelle initiative locale compte à la fois fédérer et booster.


"Notre ambition est de monter des projets très concrets pour favoriser les synergies au sein de la filière régionale, que ce soit en termes de communication, de participations communes à des salons professionnelles, mais aussi pour gagner ensemble en attractivité, pour attirer de nouveaux talents ou faciliter les levées de fonds", précise Alexandre Péroux.

 

Mobiliser les "champions" de la filière régionale

Fondateur et dirigeant de Fin-avenue.com, une plateforme créée à Toulouse en 2016 pour accompagner les entreprises dans la gestion de leur trésorerie excédentaire, Alexandre Péroux est l'un des piliers de cette nouvelle structuration de la filière toulousaine. A ses côtés, d'autres start-up régionales se sont mobilisées, parmi lesquelles Bankapart, créée en 2015, dont la plateforme permet aux réseaux de professionnels de créer leur propre banque pour se cofinancer ou Pangée, créée en 2014 et spécialisée dans la location longue durée, assortie de services personnalisés. La société a développé une offre plug and play à destination des fabricants et distributeurs de produits de consommation divers (la première application propose de la location de vélos).


Plus connu et déjà bien positionné à l'international, le groupe Lyra est aussi de la partie. Avec 270 salariés, 55,7 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisé en 2017 et une dizaine de filiales implantée dans le monde, ce spécialiste de l'acheminement et de la sécurisation des flux bancaires et des paiements en ligne est l'un des "champions" de cette FinTech toulousaine, avec Wiseed, l'un des pionniers du crowdfunding en France. Depuis sa création en 2008, Wiseed est agréée Entreprise d’investissement par l’ACPR et a le statut de PSI (Prestataire de Services d’Investissement). "Nous avons recensé une douzaine de pépites régionales susceptibles de rejoindre les rangs de Toulouse FinTech", souligne de son côté Anton Bielakoff, directeur général de Lyra.


L'initiative toulousaine a été saluée à la fois par l'association nationale France FinTech et par le pôle de compétitivité Finance Innovation.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media