Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A Toulouse, Synapse Développement prépare une nouvelle génération de chatbots multimodaux

Spécialisée dans le développement d’agents conversationnels, la société toulousaine Synapse Développement, s'engage aux côtés de Linagora et de Softeam pour développer une nouvelle génération de "chatbots", capables d’interagir à la fois par la voix et par des contenus documentaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A Toulouse, Synapse Développement prépare une nouvelle génération de chatbots multimodaux
L’équipe de Synapse Développement. © Synapse Développement

"Nous avons choisi de nous rapprocher de deux partenaires pour développer ensemble une nouvelle génération d'agents conversationnels multimodaux, 100% made in France", résume Patrick Séguéla, président de Synapse Développement (25 salariés, 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires en 2020). Créée en 1994 et initialement positionnée sur la correction et l'indexation de documents, la société toulousaine s'est lancée depuis quelques années dans le développement de chatbots "intelligents".

A son actif, de nombreuses applications dans le B2B, avec des solutions destinées principalement à faciliter les échanges internes des salariés avec les équipes support de leurs organisations, ou à les accompagner dans les relations clients. Impliquée dans de nombreux projets de R&D aux côtés de laboratoires de recherche français, dont l'Irit (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), mais aussi d'équipes universitaires internationales, la société développe ses propres briques technologiques.

Elle vient ainsi de boucler un projet européen conduit avec des partenaires espagnoles, suisses et hollandais visant à améliorer les capacités d'auto apprentissage de ses agents conversationnels.

Mise en place d'un consortium avec deux partenaires
Pour son nouveau projet, baptisé Multibot, Synapse Développement a choisi de s'associer à deux partenaires français, reconnus chacun dans son domaine d'expertise. Au sein du consortium, Linagora, éditeur de logiciels open source, apporte ses compétences en matière de traitement des données vocales, depuis la collecte jusqu’à la transcription.

Synapse Développement, intervient sur l’acquisition de la documentation et la génération automatique d’agents conversationnels grâce à sa propre technologie de machine reading. De son côté, Softeam, reprise fin 2019 par Docapost (filiale numérique du groupe La Poste), s'est engagée à intégrer et exploiter ces nouvelles technologies de chatbots via deux de ses produits : e-Citiz, une solution d’assistance aux démarches administratives et Ubiloop, un assistant conçu pour permettre aux usagers d'une collectivité de déclarer des incidents sur la voie publique pour la déclaration d’incidents.

La capacité d'interagir par la voix et par des contenus documentaires
"Face à la croissance du marché et à la concurrence de nouveaux entrants, ce nouveau projet de R&D va contribuer à nous apporter des atouts différenciants majeurs", souligne Patrick Séguéla. L'enjeu est à la fois de mettre au point une nouvelle génération de "chatbots" capables d’interagir aussi bien par la voix et par des contenus documentaires, que ce soit du texte ou de l’image.

"Il s'agit aussi de proposer des solutions qui s'affranchissent des technologies proposées par les géants du numérique, tels que Google, Amazon ou Facebook", insiste le chef d'entreprise. Multibot devrait mobiliser un budget de 1,7 million d’euros sur 3 ans, soutenu à hauteur de 0,8 million d'euros par la Région Occitanie, dans le cadre de Readynov, son programme de soutien aux projets innovants collaboratifs. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media